Pouvez-vous aller chez le psychologue pour trouver un emploi ? Oui et non – vous pouvez aller chez le psychologue pour retrouver votre élan, votre force et surmonter les petits blocages et les peurs qui nous empêchent de réussir dans de nombreux domaines de la vie. Et donc aussi dans le domaine professionnel.
Parmi nous, les conseillers en carrière, les psychologues sont clairement une petite minorité. Probablement parce que les psychologues visent des activités plus liées aux soins personnels (traditionnellement c’est une activité de soins et de soutien) ; un peu parce que dans le monde des ressources humaines et des entreprises, il compte souvent plus d’avoir eu une expérience dans l’entreprise et de connaître le marché du travail que de connaître le fonctionnement mental et émotionnel des personnes. Cette approche (qui peut être partiellement partagée) ne prend pas en compte les problèmes auxquels les gens sont confrontés en période de changement professionnel. Un parcours d’orientation professionnelle est un parcours qui n’a rien à voir avec la psychothérapie ou l’orientation psychologique au sens strict du terme, mais il y a sans doute des moments dans les activités d’orientation professionnelle où la compétence psychologique agit et réussit. Voyons les ensemble.
Récupération après Licenciement
Maintenant, c’est sous les yeux de tout le monde : perdre son emploi est un coup très dur pour votre stabilité mentale et émotionnelle. Vous restez compressé, en colère, en plus du fort kickback initial. En général, le travail, et le travail, répond à des besoins psychologiques importants (rien à voir avec la question économique, le salaire) tels que le besoin d’être en relation avec les autres, de se sentir capable et autonome dans l’accomplissement d’une tâche, jusqu’à l’auto-réalisation personnelle et l’exercice du pouvoir. Le travail est l’un des aspects qui sous-tendent le plus fondamentalement notre personnalité et le perdre signifie saper son bien-être psychologique. Toutes les personnes ne souffrent pas de la même façon, certaines ont la chance d’avoir des « parachutes » supplémentaires (bonnes relations, autres intérêts, famille, bonnes ressources intérieures…) mais en général les problèmes de travail déclenchent de l’anxiété et des sentiments négatifs qui peuvent être extérieurement graves. Qui sait, comme le psychologue, ces dynamiques peuvent accélérer le processus d’élaboration de l’expérience négative en aidant les gens à retrouver leur élan et leur force dans la recherche d’un nouvel emploi.
Développer une attitude positive dans la recherche d’un emploi
Le monde du travail est souvent une source d’expériences pas toujours positives. Certaines des personnes que je suis, par exemple, ont subi des pressions ou se sont trouvées dans des situations de compétition extrême qui ont miné leur stabilité émotionnelle. Dans d’autres cas, par contre, on vient d’une situation d’années de précarité chronique. Dans ces cas, il y a ceux qui dirigent leur colère vers l’extérieur (anciens collègues, patron, marché du travail ou gouvernement) et d’autres, au contraire, qui la dirigent vers l’intérieur, en se blâmant eux-mêmes. Dans les deux cas, lorsque ces sentiments sont encore vivants, il n’est pas encore possible d’obtenir des résultats professionnels satisfaisants. Parce que ces sentiments, précisément parce qu’ils sont encore vivants, émergent. Elles se manifestent sous la forme d’une méfiance dans la recherche d’un nouvel emploi et donc d’un effort insuffisant dans les activités de recherche, ou elles peuvent apparaître pendant les phases de sélection lorsque la colère (ou l’insécurité en soi) conduit les gens à se disputer, ce qui réduit considérablement l’attractivité de la candidature. Travailler sur ces sentiments, indirectement, sans nécessairement les analyser mais en les laissant émerger juste assez pour les surmonter est une activité dans laquelle le psychologue est certainement compétent.
Soutien/coaching pour améliorer sa situation professionnelle
Un parcours d’orientation professionnelle implique, en plus des conseils, des instructions et des informations sur le marché du travail, des activités de soutien dans la mise en œuvre du projet d’action. Dans certains cas, il peut y avoir des moments de fatigue qui doivent être gérés. Il faut aider la personne à se responsabiliser, à surmonter les blocages ou les petites peurs. La discipline psychologique explique l’origine de tels blocs de manière précise, elle peut expliquer dans quels cas ces blocs sont profonds et enracinés (et donc difficiles à gratter) et quand ils sont déterminés par des idées qui sont le résultat d’un apprentissage et donc souvent facilement modifiables. En 100 ans d’histoire, la psychologie a expliqué, essayé de démontrer et conçu des techniques pour modifier les schémas de pensée qui nous entravent, nous empêchant d’exprimer notre plein potentiel. Le psychologue n’est pas un coach (le coach n’est pas une profession, mais une figure professionnelle) mais utilise les outils du coaching pour stimuler, revitaliser et motiver les gens.
Nos voyantes et voyantes sont là pour vous aider !