Archives juin 2021

Encourager mon copain à s’engager avec moi

Nous avons dit que la philophobie est une perception erronée d’un danger qui n’existe pas vraiment, ou du moins qui n’est pas nécessairement vrai. En fait, les personnes qui ont peur de tomber amoureuses croient que, quelle que soit l’histoire, elle se terminera toujours par une « tragédie ». Avec cette hypothèse, il est évident que le philophobe essaie d’une certaine manière de se protéger.

Pour sortir de ce cercle vicieux, le sujet doit réussir à briser ce lien anormal entre amour et peur, totalement irrationnel. Le premier effort à faire est d’essayer de lâcher prise, et non d’éviter une relation durable. La peur d’aimer doit être surmontée et, pour ce faire, il faut commencer à penser positivement à l’avenir. À ce stade, le partenaire peut beaucoup aider le sujet.

Essayer de faire des projets, peut-être planifier ensemble les vacances de l’année suivante, sont des petits pas qui peuvent instiller la sécurité, qui est l’une des premières choses dont le philophobe a besoin. Certaines perceptions positives peuvent donc aider à lier la peur et l’amour à l’avenir. En d’autres termes, imaginer un avenir heureux avec son partenaire crée l’humus idéal pour une poursuite saine de la relation, qui peut conduire au développement d’un amour pur, capable de changer nos vies.

Une autre erreur commune que font les personnes qui ont peur d’aimer est de faire des comparaisons constantes avec le passé. À la base, il faut comprendre que chaque histoire sera nécessairement différente des autres, une règle valable pour tous. Les comparaisons sont donc trompeuses et, dans certains cas, peuvent également être perçues comme offensantes par le partenaire.

Chaque nouvelle histoire doit être abordée en sachant qu’elle sera meilleure que la précédente, et pas seulement différente. Et il en va de même pour le partenaire. Commencer une relation en gardant cela à l’esprit peut vraiment faire la différence. Pour continuer dans les remèdes plausibles pour guérir de la philophobie, une autre des étapes fondamentales est d’admettre son état.

Ce qu’un voyant peut faire pour les philophobes

La philophobie ne doit pas être sous-estimée, car elle peut aussi conduire à des états plus graves, comme l’isolement total, l’apathie ou la solitude. Pour éviter ce risque, il est fondamental que si les remèdes décrits ne produisent pas d’effets notables, la personne soit suivie par une figure compétente, comme un psychologue ou un psychothérapeute. De cette manière, après avoir identifié les racines du problème, la meilleure thérapie individuelle peut être établie.

La philophobie est en fait traitée comme toute autre phobie. Tout traitement à cet égard aura donc pour but premier de diminuer le niveau d’anxiété causé par la situation redoutée. Deuxièmement, il faut réduire, quoique progressivement, tous les évitements que le sujet met en place pour se défendre en quelque sorte.

Mais le traitement possible ne s’arrête pas là, car il faut toujours rechercher aussi la motivation qui a généré la peur chez le sujet, dans ce cas tomber amoureux. Dans certaines situations, en fait, il peut y avoir des idées personnelles dysfonctionnelles qui doivent être comprises d’une manière ou d’une autre. Ce n’est que de cette manière qu’il sera possible de continuer à vivre la relation de manière sereine.

La condition idéale pour que le sujet affronte ce chemin est qu’il ait quelqu’un autour de lui pour le soutenir, et qu’ils soient capables de l’aider dans la récupération de ses contacts sociaux. Il n’est pas possible d’établir une durée pour ce parcours, car elle varie sûrement en fonction du sujet et de la complexité du cas. Dans tous les cas, il est généralement assez lent et progressif. Dans certains cas particulièrement extrêmes, le spécialiste avec lequel vous êtes en contact peut également vous prescrire des antidépresseurs.

Peur de l’engagement : en conclusion

À ce stade, on comprendra certainement mieux ce qu’est la philophobie, comment elle se manifeste, quelles en sont les causes et comment y faire face. Bien sûr, comme pour tout problème, l’important n’est pas de s’attarder sur le problème lui-même, mais plutôt sur la solution. Nous parlons d’une peur totalement injustifiée, anormale, qui peut fortement invalider la vie quotidienne des gens.

Il est donc nécessaire de ne pas rejeter l’état, en le justifiant comme normal, mais d’essayer d’y faire face. Comme nous l’avons dit, l’aide du partenaire, une fois qu’il a compris comment se comporter, peut produire des effets positifs, mais lorsque cette simple aide n’arrive pas, il est important de traiter la philophobie comme toute autre phobie, c’est-à-dire avec l’aide d’un spécialiste et en suivant un parcours approprié.


Mon homme ne veut pas s’engager

Une affection telle que la philophobie n’est pas facile à gérer pour la personne qui en souffre, mais elle ne l’est pas non plus pour son entourage. Habituellement, la première réaction lorsque le partenaire commence à devenir insaisissable, est de commencer à demander des explications continues sur ses attitudes, puis de chercher à être rassuré. C’est en fait le mauvais comportement à mettre en place.

Tout d’abord, si vous soupçonnez votre partenaire de souffrir de ce trouble, vous devez essayer de comprendre que ses réactions ne sont pas dues à une malveillance sous-jacente. En général, les premiers symptômes se manifestent lorsque les communications commencent à se raréfier : moins d’appels téléphoniques, moins de textos et, évidemment, moins de réunions. Dans certains cas, les sujets « disparaissent » de la circulation, voire changent de numéro.

Pourquoi est-il conseillé de ne pas garder son souffle dans ces cas, comme dans celui d’une éventuelle dépendance affective ? Car le sujet pourrait devenir encore plus défensif, élever une barrière qui n’est rien d’autre qu’une protection psychologique, et paradoxalement il pourrait en arriver à accuser l’autre de ne pas le laisser tranquille ou de le harceler. Cela ne signifie pas que la philophobie est une sorte de tunnel sans issue, car comme nous le verrons, il existe des solutions.

Dans tous les cas, être trop présent signifierait qu’il se sent étouffé, vous risqueriez donc de le faire fuir pour de bon. Au contraire, lui donner l’espace nécessaire, le faire se sentir présent sans être oppressant ou intrusif, pourrait produire des résultats positifs. D’ailleurs, en dehors de la philophobie, aimer n’est pas une chose simple.

Tout le monde ne dispose pas du même temps pour comprendre un sentiment aussi complexe. Pour le dire simplement, lorsque vous vous rendez compte que votre partenaire a peur d’aimer, la seule façon rationnelle et sensée de se comporter est d’être présent sur la pointe des pieds, de manière délicate, en évitant autant que possible de faire en sorte que l’autre moitié se sente menacée. Il faudra donc beaucoup de patience.

Quels sentiments éprouve une personne atteinte de philophobie ?

Lorsque l’on se rend compte que l’on a peur d’aimer, il y a quelques mesures plus ou moins pratiques à prendre pour contenir la situation, étant entendu que comme nous le verrons il peut encore être nécessaire de suivre un parcours avec un psychothérapeute ou un psychologue. Tout d’abord, il est conseillé d’éviter d’anticiper mentalement tout événement négatif qui pourrait survenir avec le partenaire.

Le fait que ce soit terminé avec le partenaire précédent ne signifie pas nécessairement que cela doit se produire avec le partenaire actuel. Penser de cette manière, c’est entrer dans le mécanisme de la prophétie auto-réalisatrice. En réalité, chaque amour, chaque situation, chaque personne, sont des choses en soi. Ceux qui se plaignent d’avoir toujours trouvé la mauvaise personne devraient se poser quelques questions sur leur scénario sentimental.

Cela signifie que dans ces cas, il est nécessaire de faire une analyse autonome de la dynamique qui est en place et qui caractérise les schémas d’actions et de réactions, puis le style avec lequel les relations sont gérées. Deuxièmement, il est nécessaire de pouvoir établir une relation de confiance avec son partenaire, une figure avec laquelle il est possible de parler de ses propres fragilités, sans crainte ni honte.

Il s’agit d’un facteur d’une importance fondamentale, capable de différencier les relations équilibrées, qui dureront dans le temps, des relations déséquilibrées, qui n’ont généralement pas une longue vie. Au contraire, tout garder à l’intérieur par peur d’être critiqué, ou seulement par peur d’être considéré comme faible, ne fait qu’accroître la méfiance envers l’autre, donnant lieu à une rancœur qui conduit généralement à des résultats négatifs.

En bref, les réponses doivent être recherchées avec l’autre personne, car ne le faire qu’avec soi-même conduirait à de mauvaises solutions, et cela aussi fait partie du conseil d’aimer inconditionnellement. Enfin, une bonne règle consiste à faire face aux problèmes et aux peurs, et certainement pas à fuir. Pardonnez le jeu de mots, l’évitement est à éviter. Plus on évite la peur, plus on en crée, devenant de plus en plus gros dans un cercle vicieux sans fin.


Trouver le bonheur en couple

Comme toute phobie qui se respecte, le sujet philophobe est conscient d’avoir une peur marquée, voire excessive, envers la situation redoutée. La réponse la plus immédiate dans ce cas est l’anxiété, accompagnée de la stratégie de l’évitement. En effet, dès que la personne sent qu’une implication émotionnelle se met en place, capable d’établir un lien avec l’autre personne, elle s’éloigne par peur d’être submergée.

En général, l’amour est perçu comme positif et capable d’apporter des avantages aux gens, et certainement pas comme un sentiment dont il faut se tenir éloigné. Mais toutes les personnes ne réagissent pas de la même manière face à l’amour, et les cas de personnes qui en ont peur sont plus fréquents que vous ne le pensez. Certaines personnes ressentent des émotions très intenses, et pas toujours positives.

Amour et séparation

Dans les cas extrêmes, l’anxiété, la colère, la honte et d’autres sentiments peuvent prendre le dessus, au point que la personne peut percevoir ces conditions comme échappant à son contrôle, modifiant ainsi sa façon de penser et d’agir. Pour toute personne souffrant d’une phobie alors, y compris la phobie de l’amour, il est impensable de perdre le contrôle de ses actions.

En d’autres termes, le philophobe n’a pas peur de l’amour en tant que tel, mais plutôt de la réaction qu’il pourrait avoir face à cet événement. Perdre le contrôle de ses propres comportements et émotions peut conduire à se comporter de manière trop instinctive, donc moins rationnelle. Et c’est précisément cette conséquence possible qui terrifie le sujet philophobe.

Quelles sont les causes de la philophobie ?

Dans certaines situations, les causes ou les éléments déclencheurs du problème sont difficiles à interpréter, même pour les professionnels. En effet, dans certains cas, le sujet a tendance à ressasser les mauvais souvenirs de certaines relations familiales. D’autres fois, en revanche, il n’y a jamais eu de véritable déception, mais simplement la peur d’être rejeté, autrement dit un triste cas d’amour non partagé.

En réaction, le sujet, par peur de souffrir, évite totalement le risque. Pour résumer alors, parfois le problème n’est que le passé, à cause d’expériences négatives. Dans d’autres situations, cependant, la cause de la philophobie est à rechercher dans une perception excessivement négative de l’avenir. Les relations entre les personnes nécessitent nécessairement une implication émotionnelle à plusieurs niveaux.

C’est là qu’apparaît la philophobie, c’est-à-dire le refus de la personne de permettre cette implication émotionnelle. Les causes qui peuvent donc conduire à la philophobie sont les suivantes :

– Expériences antérieures négatives en amour, ou dans d’autres relations familiales ou sociales, vécues personnellement par le sujet, ou par des personnes de son entourage.
– Certains traumatismes de l’enfance, comme l’abandon, la maltraitance, le divorce dans la famille.
– Les questions étroitement liées à la sphère sexuelle, telles que les craintes causées par des facteurs de culture religieuse ou les préjugés en général.
– La crainte que les autres n’acceptent pas le sujet en raison de problèmes de nature physique ou psychologique.
– Problèmes de toutes sortes.

Dans certaines situations, la personne philophobe a donc tendance à ressasser les souvenirs désagréables de relations antérieures qui se sont mal terminées, puis les échecs du passé. À d’autres moments, cependant, la philophobie peut conduire à une peur énorme du rejet. Lorsque cela se produit, le sujet évitera de contester de quelque façon que ce soit les relations, pour ne pas éprouver la gêne que l’amant potentiel puisse ne pas l’accepter.

Certes, nous parlons d’une situation désagréable pour tout le monde, mais alors que chez une personne « saine » est généré seulement une émotion désagréable mais contrôlable, dans un sujet philophobe se pose une véritable peur. Une personne qui ne souffre pas de cette condition, fait face à la fin d’une histoire de manière « normale ». En fait, avec le bon timing, il/elle fera face à la situation et sera prêt(e) pour une nouvelle histoire.

Le sujet philophobe, au contraire, aura tendance à rester ancré à cette situation passée, se retrouvant en fait piégé à l’intérieur d’une situation psychologique néfaste, qui le conduira comme on dit à fuir, à se séparer et à s’isoler de toute personne qui tente de l’approcher.


Vaincre la peur d’aimer

Qu’est-ce qu’une peur ?

Il n’existe probablement aucun être humain qui n’ait pas peur de quelque chose, et c’est un fait. Nous pouvons trouver plusieurs facteurs pour susciter la peur : un événement, un certain objet, une situation ou un scénario. Dans tous les cas, l’un des facteurs énumérés est perçu comme menaçant ou dangereux. Dans certains cas, l’esprit humain perçoit l’inconnu comme une menace, précisément parce qu’il est imprévisible.

L’inconnu est incontrôlable, et cela terrifie certaines personnes qui se sentent inadéquates et n’ont pas les compétences personnelles pour y faire face. Mais il n’est pas nécessaire que ce soit une situation inconnue qui provoque la peur. Dans certains cas, en effet, même la situation inverse, celle d’une circonstance très bien connue, peut générer le même état d’esprit.

Dans ce cas, la raison est très simple : c’est précisément parce que vous connaissez bien la situation que vous ne vous estimez pas capable d’y faire face. Comme nous l’avons mentionné, chaque personne a des craintes, plus ou moins petites, plus ou moins faciles à aborder. Certaines personnes ont peur des hauteurs, d’autres des lieux fermés, d’autres encore de certains animaux, ou ceux qui paniquent tout simplement à l’approche d’un examen.

Toutes ces phobies sont pourtant très courantes mais tout aussi faciles à décrypter. Le discours devient nettement plus complexe lorsque, pour susciter la peur, nous trouvons un scénario potentiellement peu dangereux. L’un de ces scénarios est l’amour.

Qu’est-ce que l’amour ?

La philophobie ne doit pas être considérée comme une pathologie à proprement parler, mais elle ne doit pas être sous-estimée, car elle ne permet pas aux personnes qui en souffrent de vivre pleinement une relation. Très souvent, les personnes souffrant de philophobie sont considérées comme incapables d’entretenir des histoires d’amour stimulantes, ou comme des personnes immatures. En réalité, la situation est plus complexe qu’il n’y paraît, et nous devons prendre du recul.

Amour et philophobie

Avant de comprendre ce qu’est exactement la philophobie, il convient de comprendre ce dont une personne atteinte de ce trouble a réellement peur. Ce qu’est l’amour est une de ces questions qui n’aura probablement jamais de réponse certaine et précise, et peut-être la peur d’aimer vient-elle de cette incertitude. Freud a parlé très clairement dans ce domaine.

Le père de la psychanalyse affirmait que le moment où l’on aime est aussi le moment où l’on est le plus exposé à la souffrance. Mais s’il est difficile d’établir exactement ce qu’est l’amour, il est en revanche possible de décrire comment ce sentiment se manifeste. Tomber amoureux, c’est vivre une multitude d’émotions très intenses, dont le bonheur et l’excitation.

Mais ces émotions ne sont pas seulement de nature positive, car pendant la phase de l’amour, l’anxiété et la peur surgissent aussi, surtout la peur de l’inconnu, car personne ne peut connaître l’issue d’une histoire d’amour et ce que sera son évolution. Lorsqu’on aime, donc, mille préoccupations surgissent, notamment celle de savoir si l’autre personne est capable d’aimer avec la même intensité, ou si elle est digne de la confiance accordée.

Pour le dire simplement, ceux qui ont peur d’aimer n’ont pas tant peur de tomber amoureux que des réactions que cet état pourrait provoquer chez eux. Le sujet a donc peur de se laisser aller, de ne pas maîtriser la situation, de se retrouver à agir de manière non rationnelle, ou plus simplement de se mettre à nu, de montrer son « moi » le plus profond.

Qu’est-ce que la philophobie ?

Comme mentionné plus haut, la philophobie est la peur, apparemment injustifiée, d’aimer. Le sujet qui connaît cette condition ne manifeste pas seulement de l’inconfort et de l’anxiété par rapport à des compagnons de vie potentiels, mais il a tendance à s’isoler complètement de tout lien, y compris la famille ou la simple amitié. En fait, la philophobie et l’insouciance sont les deux faces d’une même pièce.

Lorsque l’affection commence à se manifester, la personne commence à s’isoler de manière progressive. Ce qui aggrave la situation, c’est que ceux qui entourent le sujet auront tendance à l’aliéner à leur tour, simplement parce qu’ils ne sauront pas comment se comporter ni même comment l’aider. Il est assez fréquent, en effet, que l’entourage perçoive ce malaise comme une recherche normale de solitude.

Les tout premiers signes de philophobie apparaissent lorsqu’une personne évite tout contact avec d’autres personnes susceptibles de devenir des partenaires. Avec le temps, cette tendance s’étendra à toute relation affective. Il existe différents stades de cette affection et, dans les cas les plus graves, les symptômes ne sont pas seulement de nature psychologique, mais peuvent également se traduire par des états physiques.
Symptômes de la peur de l’amour

Comme indiqué, dans certains cas, les symptômes peuvent également être de nature physique. En pratique, de l’agitation, de l’anxiété et de l’angoisse, on passe à la tachycardie, aux attaques de panique, aux nausées, aux sueurs, à l’essoufflement, aux tremblements, aux pleurs, à la bouche sèche, aux tremblements et autres. Lorsque le problème est mineur, ces symptômes, qui dans certains cas peuvent devenir particulièrement contraignants, peuvent apparaître avant une date, mais pour les affections plus graves, le discours change.

Peur de l’amour

Lorsque l’affection est particulièrement profonde, les symptômes peuvent apparaître même dans des situations qui, aux yeux d’autres personnes, peuvent sembler totalement inoffensives, mais que le sujet perçoit au contraire comme dangereuses. Il faut se rappeler, en effet, que ce n’est jamais un événement qui détermine une émotion, mais la manière dont cet événement est vécu.

Les personnes qui ont peur de l’amour adoptent une série de comportements, dont certains n’ont pas d’explication plausible. L’une d’entre elles, par exemple, consiste à choisir des histoires ou des amours impossibles, c’est-à-dire avec des personnes qui, presque certainement, ne rendront pas le sentiment réciproque. Le facteur aggravant est que si, pour une raison étrange, cela devait arriver quand même, ceux qui ont vraiment peur de l’amour mettront fin à la relation de toute façon.

De quelle manière le feront-ils ? Certainement d’une manière apparemment injustifiable. Ils peuvent cesser d’entendre parler l’un de l’autre ou déplacer le problème vers l’autre personne, inventant des fautes qui rendent impossible la poursuite de la relation. Dans d’autres cas, la motivation est encore plus « triviale », ou le simple besoin de liberté.


Conseils pour être heureux en couple

Aimer inconditionnellement n’est pas du tout facile car cela implique une transformation radicale de ce que nous avons toujours pensé être l’amour. Pouvoir se libérer de ces schémas mentaux demande du temps et une forte prise de conscience.
Voici quelques conseils pour réussir à aimer inconditionnellement :
– Croyez toujours au bien et soyez positif

Ce n’est pas facile du tout, mais si vous parvenez à avoir ce postulat fondamental, vos relations familiales et votre vie sociale changeront profondément, s’améliorant sous tous les aspects. La caractéristique fondamentale de l’amour inconditionnel est son champ d’action infini. Ceux qui veulent donner de l’amour sont toujours capables de voir le bien chez les gens, car ils ont appris à donner de la confiance sans la peur qui peut opprimer ou créer des préjugés. La base de ce sentiment est de toujours être capable de voir le positif dans la vie et chez les gens.
– S’aimer soi-même : l’amour inconditionnel ne signifie pas l’annulation de soi-même

Si vous ne vous aimez pas vous-même, il est impossible d’être capable de donner de l’amour aux autres. Apprendre à s’aimer soi-même est la base pour pouvoir connaître l’amour pur, vrai et inconditionnel.

Comment une personne qui ne s’aime pas peut-elle croire en l’amour des autres ? Ainsi, il ne sera jamais en mesure d’apprécier la présence d’une personne à ses côtés et ne développera jamais une véritable confiance dans les autres, qui est la base d’une relation saine. Ceux qui ne s’aiment pas eux-mêmes ne parviennent pas à être pleinement présents dans la relation et ne parviennent pas à créer un lien intime.
– Accepter aussi les émotions négatives

Lorsque vous ressentez un amour inconditionnel, vous avez la chance de vivre dans un état d’optimisme total, de joie et de positivité. Cela ne signifie pas qu’il n’y aura pas de moments dans la vie où nous serons en colère, tristes et frustrés ; ces moments, cependant, ne suffiront pas à annuler et à effacer l’amour et le désir d’aimer inconditionnellement que nous avons en nous. Cette positivité reste, comme la base de nos vies, l’amour continue quoi qu’il arrive.
l’empathie dans l’amour
– Avoir de l’empathie

L’empathie est essentielle pour communiquer au sein de la relation nos sentiments de partage et de compréhension de la douleur de l’autre, même les trous de l’amour, à des personnes que nous ne connaissons pas. Lorsque vous travaillez à développer l’empathie, vous êtes plus ouvert, plus généreux et avez moins de préjugés sur le monde : vous êtes prêt à aimer !
– Utiliser une communication ouverte et inclusive

La communication nous permet de rester en contact avec d’autres êtres humains, que ce soit dans le cadre d’une relation ou en dehors. Communiquer est la base pour établir un lien avec la personne en face de vous. Il faut donc essayer d’avoir une capacité d’expression qui ne cause pas de préjudice ou d’offense à d’autres personnes.

Dans l’amour inconditionnel, la communication est ouverte et ne se met jamais sur la défensive, à travers un langage qui ne présente jamais de charges destructives, au contraire, capable de s’excuser.


Faire qu’il ressente des sentiments pour moi

Lorsque l’on ressent l’amour inconditionnel, les sentiments que l’on éprouve sont nombreux et tous extrêmement positifs à l’égard de la personne qui ressent ce type d’amour.

Les caractéristiques de l’amour inconditionnel sont :

Ne fixez pas d’attentes. Dans l’amour inconditionnel, à chaque question, il y a une réponse qui répond aux attentes, précisément parce qu’on aime inconditionnellement, quelle que soit la réponse, même si ce n’était pas ce qu’on voulait vraiment entendre. Bien que nous ayons l’habitude de mettre des conditions aux relations que nous formons, qu’il s’agisse d’amour ou d’amitié, lorsque l’amour inconditionnel se produit, nous ne sommes pas soumis à ces conditions.

La pureté. L’amour inconditionnel est pur et, avec le temps, l’esprit se vide des pensées négatives et n’est remplacé que par des sentiments positifs.

La joie. Lorsque vous faites l’expérience de l’amour inconditionnel, vous avez la chance de connaître un état d’esprit idéal dans lequel vous éprouvez une joie extrême, quelles que soient les circonstances et les conditions que vous pouvez connaître.

Acceptation. Toute condition est acceptée dans le cadre de l’amour inconditionnel et de la manière dont il se manifeste. On peut se montrer tel qu’on est vraiment, sans condamnation ni jugement.

Sécurité. Ceux qui aiment inconditionnellement connaissent une plus grande sécurité, car ils sont libres dans leur expression et ne sont plus sur la défensive.

Confiance en soi et estime de soi. L’amour ne devrait pas attendre de vous que vous soyez ce que vous n’êtes pas réellement ; l’amour inconditionnel ne fixe aucune limite et vous donne la possibilité d’être pleinement vous-même. Les peurs sont totalement éliminées, ce qui augmente la confiance en soi et l’estime de soi. Lorsque vous ressentez de la peur, cela augmente également la timidité, ne permettant pas une acceptation complète de soi.
Pourquoi l’amour pur peut changer votre vie

Il arrive souvent qu’au cours de séances de psychothérapie, les gens expriment leur désir de trouver quelqu’un qui les aime inconditionnellement, en acceptant toutes les facettes de leur personnalité, pour le meilleur et pour le pire. Cela peut se produire, par exemple, dans le cas d’un coup de foudre. Comme l’a dit le psychologue Harville Hendrix, la plupart d’entre nous ont besoin de guérir de vieilles blessures qui sont liées à notre enfance et qui ne nous permettent pas de nous sentir pleinement acceptés et considérés pour ce que nous sommes vraiment.

Le besoin de chaque personne est d’être aimée inconditionnellement, accueillie, toujours comprise, désirée et acceptée malgré nos limites.

Dans la vie réelle, cependant, chacun d’entre nous a des besoins et des désirs différents, il y a donc une limite à l’acceptation. En outre, si nous nous accrochons trop fortement à l’idée d’amour inconditionnel, nous risquons de trop revendiquer, en pensant que nous avons le droit d’être destructeurs et égocentriques, en raison d’une trop grande « liberté d’expression », parce que nous attendons de notre partenaire qu’il accepte n’importe quel comportement, même le plus nuisible et le plus dangereux.

Trouver l’amour pur est fondamental pour pouvoir vivre en équilibre avec sa propre façon d’être, en se sentant pleinement libre de s’exprimer et de profiter de la vie quotidienne avec la personne que l’on aime.

Trouver l’amour

Ce processus change votre façon de voir la vie et d’interpréter l’amour : lorsque vous êtes en mesure de vous consacrer pleinement à votre partenaire, sans vous annuler, mais plutôt en vous sentant libre d’exprimer vos sentiments, vous éprouvez un sentiment de satisfaction profonde et de plénitude.

Assumer notre insuffisance, cesser de la nier continuellement par des processus d’exaltation de soi ou de renoncement total, est la bonne voie pour trouver la pure réussite dans l’avoir, et rétablir une relation équilibrée avec les attentes de l’autre.

En partant d’une alliance retrouvée avec l’insuffisance de chacun de nous, nous pouvons revenir à l’amour inconditionnel, en étant capables de respecter toutes les fragilités, les déviations, les faiblesses et les défauts de l’autre. La beauté d’une relation est la possibilité de s’exprimer librement, sans se sentir à l’intérieur d’une prison, même si cette liberté est un cadeau qui n’est jamais acquis ou garanti : quand on n’a pas de cage, on est évidemment plus exposé au risque d’être déçu, de souffrir et de perdre l’autre, mais on vit une relation pure, sincère et vraie.


Vivre un amour puissant

En psychologie, on entend par là l’amour inconditionnel, c’est-à-dire l’amour sans conditions. Cette forme d’amour est la forme la plus élevée qui existe, et elle est basée sur le respect de l’être aimé, au point d’accepter chacune de ses actions et de ses facettes de son caractère et de sa façon d’être. Lorsque survient la condition dans laquelle on ne respecte pas la liberté du bien-aimé et qu’on l’étouffe même, c’est l’inverse qui se produit, c’est-à-dire un renversement de l’amour inconditionnel en amour conditionnel.

Dans de nombreuses relations, les gens aiment à condition que l’être aimé fasse quelque chose en retour, avec la phrase classique « Je t’aime à condition que tu fasses ceci, que tu sois comme je le voudrais ». Ces phrases, même si elles ne sont pas exprimées verbalement, sont implicites dans de nombreuses relations amoureuses, qu’elles soient entre couples ou entre parents et enfants.

Un amour extrêmement conditionné peut provoquer un type de relation très névrotique, car il impose des transformations violentes, obligeant le partenaire, ou l’être aimé, à faire un effort et à donner le meilleur de lui-même pour être quelqu’un qu’il n’est pas ; ce « devoir être » opprime les possibilités de s’exprimer de manière pure et authentique.

Selon des études psychologiques, dans une relation où l’on n’est pas capable de s’occuper de l’autre sans le manipuler de manière subtile et cachée, ou même en cas de philophobie potentielle, vous avez probablement subi le même traitement pendant votre enfance. Cela ne va pas toujours de soi, au contraire, en poursuivant votre lecture, vous découvrirez comment l’inverse peut également se produire, c’est-à-dire un développement de l’amour total et inconditionnel.

Les parents, presque toujours, attendent quelque chose en retour de leurs enfants, ce qui se manifeste souvent par l’attente de la réalisation de projets de vie. Ces attentes sont la cause des frustrations des aspirations intimes jamais réalisées, qui veulent trouver la rédemption dans leurs enfants. Malheureusement, lorsqu’on veut vivre le rêve d’une autre personne, en l’occurrence du père ou de la mère, les conséquences sont souvent néfastes.

L’oppression des parents conduit souvent à la conséquence d’années de désobéissance, parce qu’ils ne veulent pas succomber aux conditions imposées : cela peut conduire à une crise existentielle profonde et violente qui, si elle n’est pas affrontée immédiatement, en analysant les fondements et les racines, conduit généralement à des réactions contre-productives et dangereuses, qui peuvent ajouter des difficultés supplémentaires à une vie déjà éprouvée par des irrésolutions et des renoncements continus.

Quand on n’aime pas inconditionnellement, on met des conditions à l’amour : ceux qui mettent ces conditions ont probablement renoncé à être vraiment libres, à risquer et à vouloir vraiment quelque chose.

Les erreurs commises dans la vie provoquent cette vision du monde et de la manière d’aimer, paralysant les personnes, les retenant dans un étau qui ne leur permet pas de prendre leur envol et d’aimer librement.

Créer des conditions, c’est aussi se faire l’illusion irrationnelle qu’elles peuvent être remplies, mais la vie des gens est tellement complexe et pleine de variables qu’elles ne peuvent jamais vraiment être remplies. De cette façon, les attentes ne trouvent jamais une véritable correspondance, et le mirage et la recherche de la perfection écrasent toute impulsion créative, annulant toute chance de réessayer.

Dans certains cas, cette condition peut conduire à une manifestation d’amour diamétralement opposée, ou à un amour total. On essaie de combler ce vide en se jetant à corps perdu dans sa propre relation et en s’occupant de l’autre de manière globale, sans se soucier de ses propres passions et intérêts. L’adhésion à un modèle conduit au transfert vers le modèle opposé.

La psychologie aide à s’engager sur la voie d’un amour de plus en plus inconditionnel, mais sans jamais se totaliser et s’annuler. L’objectif est de séparer l’amour des attentes de l’autre, en essayant d’axer la relation sur une harmonie dont la pierre angulaire est le désir personnel et le respect du désir de l’autre, dans une relation qui, espérons-le, vit d’un amour mature et qui a dépassé le stade de la chute amoureuse.

Être capable d’aimer inconditionnellement ne va pas de soi, car cela se produit souvent de manière naturelle et spontanée, mais on peut travailler pour essayer d’éliminer, d’un point de vue thérapeutique, la demande de la part du partenaire.


Que ressent un homme amoureux

À quoi pensent les hommes quand ils ont le béguin ?

Bien que les filles pensent avoir le pouvoir de contrôler les émotions et les sentiments des garçons, il peut être surprenant d’apprendre que les garçons se comportent comme les filles lorsqu’ils ont le béguin.

Comme pour les filles, il arrive que les hommes perdent le contrôle de la situation, fondent en larmes ou craignent que leur appréciation ne soit pas réciproque. Dans cet examen approfondi de certaines des choses auxquelles les hommes pensent quand ils ont le béguin.

Êtes-vous prêt pour ça ?

Vous ne pouvez probablement pas imaginer un homme écoutant de la musique tout en pensant à sa dulcinée ou à cette fille qu’il aimerait vraiment voir.

Mais c’est quelque chose qui peut arriver, car même les gars qui ont le béguin peuvent oublier tout ce qui les entoure et se perdre dans leurs propres pensées en écoutant une chanson qui leur fait penser à elle. Vous préférez certainement les voir dans ces situations, lorsqu’ils sont plus impuissants et doux, que lorsqu’ils se sentent inébranlables et froids.

De plus, les garçons ont aussi les « yeux du cœur ». Cela se produit lorsqu’ils pensent à une fille de manière assez intense, imaginant peut-être la prendre dans leurs bras pour échanger des baisers et pensant à quel point elle est mignonne et charmante. Ce sont certainement tous des mots que le gars aimerait dire à la fille, mais malheureusement il ne trouve pas le courage de le faire.

Lorsqu’un homme tombe amoureux d’une fille, il a tendance à oublier tous ses défauts pour ne voir que les mérites de la personne. Il voit tous les côtés positifs, y compris la sympathie, la douceur, la beauté, les sourires. Tout est parfait en elle, lorsque la relation commence, cependant, les choses commencent à changer…

Évidemment, comme pour les filles, un homme amoureux espère toujours que son amour sera réciproque, mais il peut aussi craindre que cela n’arrive pas. La crainte qu’elle ne ressente pas la même chose et la peur de s’exposer et d’être abattu peuvent faire réfléchir un homme à deux fois avant de se manifester.

Un homme qui est vraiment amoureux peut être si confus qu’il ne comprend pas les signaux de la fille qui l’intéresse. Un autre comportement très courant chez les hommes amoureux est de se sentir nerveux, pas à la hauteur de la situation ou généralement inadéquat. Nous savons tous très bien que lorsque nous nous intéressons à une personne, nous avons une grande peur de l’échec, à la différence près que les garçons, contrairement aux filles, ont tendance à se jeter davantage. Les filles ont définitivement tendance à être plus réfléchies et, parfois, plus peu sûres d’elles, préférant laisser les garçons faire le premier pas.

Il ne faut cependant pas croire que c’est toujours un jeu d’enfant pour les hommes.

N’oubliez pas que les amis sont certainement les premières personnes à connaître les coups de cœur, car les hommes ont tendance à révéler ce qu’ils ressentent, afin de demander des conseils et, peut-être, de pouvoir organiser une rencontre, grâce aux amis.

Les hommes sont également capables de fantasmer sur une liaison avec leur « elle », même sans musique, photos ou profils sociaux. Les garçons qui ont le béguin peuvent avoir la tête dans les nuages, se perdre dans leurs pensées et imaginer une romance avec la fille qui leur plaît. Peut-être qu’en regardant un film ou en fixant un mur, ils peuvent eux aussi rêvasser, en imaginant ce que fait cette fille et où ils pourraient être ensemble. Nous parlons de situations très similaires à celles des filles.

Pour les hommes comme pour les femmes, le béguin peut vraiment vous monter à la tête. Lorsque vous tombez vraiment amoureux d’une personne, les garçons et les filles ne comprennent plus rien et si vous leur parlez, ils font comme si de rien n’était ou ils ne vous entendent pas du tout, à cause de leur tête dans les nuages. Même le regard perdu dans le vide est un signe de tomber amoureux, surtout s’il semble se trouver dans une autre galaxie. Vous ne saviez probablement pas toutes comment les hommes pouvaient se sentir après avoir eu un coup de foudre, alors c’est bien que vous en soyez maintenant conscientes et que vous évitiez de jouer avec leurs sentiments !

Enquêter sur les réseaux sociaux

En ce qui concerne les médias sociaux, les hommes se livrent également à un « harcèlement » silencieux. En fait, eux aussi vont espionner les profils des filles qui les intéressent, peut-être pour voir les photos et vérifier les messages, afin de connaître la situation des rencontres. C’est quelque chose que les filles ont toujours fait aussi, il est donc très facile pour les hommes d’avoir pris cette habitude.


Pourquoi un homme ne déclare pas ses sentiments

Pourquoi un homme amoureux ne se déclare pas

Il y a aussi un certain nombre d’hommes qui n’ont pas de problèmes particuliers avec la timidité, mais qui, en même temps, se sentent plutôt peu sûrs d’eux en pensant qu’ils ne peuvent pas plaire à la femme dont ils sont amoureux. Une telle situation serait certainement la pire, car le gars n’aurait pas du tout l’instinct d’avoir une approche proche avec sa moitié, se bloquant juste à l’idée de le faire.
En voyant une fille plus belle qu’eux, ils peuvent se sentir inadaptés, soit parce qu’ils ne sont pas assez séduisants, soit parce qu’ils ne se sentent pas à la hauteur.

Une troisième possibilité serait que l’homme attende de la femme qu’elle fasse le premier pas en avant, peut-être parce qu’il pense qu’en amour, ce n’est pas toujours l’homme qui doit se déclarer. Nous parlons de points de vue différents, en fait nous ne pensons pas tous de la même manière sur ces aspects. L’important, cependant, est que l’un des deux fasse le pas en avant.

Par conséquent, les femmes qui se trouvent dans cette situation difficile pourraient être presque obligées de se déclarer, afin de vérifier leurs possibilités. Cela signifie, sans l’ombre d’un doute, qu’il faut renoncer à l’habitude d’être courtisé.

Dans cet article, nous voulons répondre à cette question en essayant de vous donner quelques précieux conseils pour traverser au mieux cette « phase de blocage ».

Comment comprendre s’il est intéressé ?

Vous êtes vraiment intéressée par un garçon mais vous voulez savoir si vous lui plaisez et s’il vous rend la pareille sans avoir à lui sauter dessus ?

Parlons au pluriel, car cela arrive à tout le monde !

Comme nous l’avons déjà dit, il ne se présentera que s’il pense avoir beaucoup de chances, peut-être en vous regardant, en vous parlant pour s’excuser, en vous souriant.

Peu importe le contenu du discours, même s’il est des plus banals, l’important est qu’il vous parle et qu’il vous considère comme intéressant. À ce stade, essayez de rendre le discours incisif, de le rendre intéressant et assez bavard, bien que très souvent les hommes préfèrent parler plutôt qu’écouter. De cette façon, vous apprendrez à vous connaître de mieux en mieux.

Si, au contraire, il vous répond à peine et évite votre regard chaque fois que vous cherchez le sien, alors ne poursuivez pas votre rencontre, car il est évident que vous ne lui plaisez pas assez.

Si vous êtes très timide, il est important d’avoir davantage confiance en vous. En fait, si vous restez timide, vous ne ferez que perdre, regrettant peut-être les occasions manquées après plusieurs années.

Nous savons très bien que les peurs infondées peuvent nous faire croire des choses fausses, alors si vous êtes vraiment intéressé par le jugement d’une personne, jetez-vous dessus, au pire demain il ne se souviendra même pas de vous.

Lorsque vous vous retrouvez à parler, essayez de vous concentrer sur les sujets que vous aimez aborder et montrez toujours un sourire. Les hommes, en fait, ne supportent pas les filles aigres et au visage long.

En définitive, vous savez que dans l’ère technologique que nous vivons, il est de plus en plus facile de se retrouver dans des situations où les relations sociales font défaut.

Le matérialisme et l’égoïsme sont devenus deux caractéristiques dominantes chez les femmes et les hommes de notre époque. Nous devons comprendre les règles de base des relations sociales, puis redécouvrir ces sensations fantastiques que procurent la cour et le dialogue passionné.

En ce qui concerne les hommes, il n’est pas rare de rencontrer des sujets plutôt enfantins qui n’ont pas la capacité ou l’aptitude à faire la cour, préférant s’enfermer ou jouer continuellement avec leurs amis. Il n’est pas rare que ces situations endommagent les relations elles-mêmes.

 


Séduire un homme grâce à l’horoscope

Utiliser les signes du zodiaque comme guide pour comprendre si vous lui plaisez

Avez-vous besoin de comprendre si le garçon/l’homme que vous avez rencontré s’intéresse à vous ? Demandez-lui : « De quel signe êtes-vous ? »
Vous pouvez certainement utiliser les signes du zodiaque pour savoir comment vous comporter et, surtout, ce que vous devez attendre de la personne en question. Car chaque signe a ses propres caractéristiques et très souvent, elles coïncident avec le caractère de la personne. Voyons les différentes facettes de chaque signe et ensuite vous pourrez faire le BINGO !

ARIES : un aventurier infatigable… attention ! C’est précisément pour cette raison que l’histoire pourrait être très courte …
C’est un gagnant, il déteste les ordres et c’est un personnage éclectique plein de virilité, ne le laissez pas s’échapper ! Il ne peut libérer tous ses arts romantiques que si c’est la bonne personne qui lui fait perdre la tête.
Avec un Bélier, vous pouvez parler de tout, il vous écoutera et parfois il vous donnera aussi des conseils. Faites-lui des compliments… sans exagérer, il se sentira flatté !
TAURUS : une personne charnelle très passionnée dans l’âme, romantique dès le départ ! Il est très réfléchi et avant de passer à l’attaque, il y réfléchit à deux fois… il préfère éviter une relation qui n’est pas destinée à durer. Il peut parfois sembler superficiel mais il ne l’est pas, il est très rationnel et doté de bon sens. Il aime s’exprimer. N’oubliez pas de le couvrir de compliments !
GEMINI : il est l’emblème de l’amusement, il s’ennuie facilement et déteste prendre l’amour trop au sérieux, alors profitez-en tant que ça dure ! Sortir avec un Gémeaux sera certainement très amusant… il prend soin de sa petite amie, il est vif d’esprit, intelligent et gentil. Un séducteur de première classe. Si vous essayez de le conquérir, faites attention à ne pas être conformiste ou pudibond… il ne le supportera pas ! Soyez franc, sincère et drôle ; il a besoin d’une personne joyeuse à ses côtés. Donnez-lui confiance … il déteste que quelqu’un, surtout son partenaire, se méfie de lui.
CANCER : fidèle et protecteur mais jaloux en même temps, romantique et rêveur qui a facilement le béguin. Il déteste prendre des décisions et, pour cette raison, a tendance à repousser les choix presque tout le temps, etc. Soyez franche et dites-lui ce que vous pensez vraiment de lui sans mentir. Il est très empathique et sait donner de bons conseils. Faites attention à ce que vous faites ! Le cancer a une mémoire impressionnante, il est impitoyable et oublie presque MAAI.
LEO : Ce signe est très particulier, il ne faut rien pour tomber amoureux mais en même temps il faut une seconde pour perdre l’intérêt. Il met sa femme au centre de l’attention dans tous les domaines… alors croyez-moi, ce sera une expérience inoubliable ! N’hésitez pas à lui faire de nombreux compliments, car comme il est narcissique, il croira chaque mot. Faites-le de manière à maintenir vivante la relation. Vous devez représenter la figure mystique qu’il imagine, sinon vous sombrerez dans une déception radicale. Et je vous recommande le lion déteste le maquillage, ne vous maquillez pas trop, il aime la fille eau et savon !
VIRGIN : très exigeant et sensible à la fois. Il n’est pas doué pour exprimer ses sentiments et c’est pourquoi il aime les femmes vives et sociables, mais déteste toute forme de vulgarité. Il porte le masque classique comme défense personnelle mais malgré cela, il parvient à chasser son côté romantique. Charmé par les filles acculturées et encore plus par les filles qui aiment parler de travail. N’entrez pas trop dans sa vie privée, certaines choses qu’il préfère garder pour lui.
LIBRA : celui qui, on ne le dira jamais, n’a pas un réel équilibre… parfois un peu gâté étant donné les nombreuses attentions qu’il reçoit pour être si élégant et raffiné. Toujours à la recherche de l’histoire d’amour parfaite, prêt à mettre tout son cœur dans une relation s’il y croit vraiment. Il est très sensible, il déteste se battre et prendre des décisions, c’est pourquoi il a tendance à détourner tout conflit… il essaie toujours de trouver une solution adéquate pour les deux. C’est un excellent auditeur mais en même temps il aime parler, avec un équilibre oubliant les fameux espaces de silences embarrassants, il aura toujours quelque chose à vous dire… il aime le luxe et être fier de sa femme alors habillez-vous correctement 😉
SCORPIO : viril, sensuel et fier. Je vous préviens … après une dispute, vous devrez toujours ou souvent faire le premier pas pour obtenir la paix tant désirée. Un Scorpion aime les fêtes, les sports nautiques et tout autre endroit où l’on peut socialiser. L’apparence est très décontractée mais en réalité c’est tout le contraire. Il est très réservé et ne se montre jamais tel qu’il est vraiment. Il désire une relation, étant donné sa passion constante, mais il lui est difficile de l’entretenir car il se sent facilement seul et insatisfait.
SAGITTARIUS : représente à la perfection son signe… c’est-à-dire l’archer… toujours à la recherche de nouvelles demoiselles ! Je ne recommande pas un mariage avec un homme de ce signe, précisément à cause de sa vision de l’amour… ou d’une aventure continue. Il ne supporte pas ceux qui prennent l’amour trop au sérieux. Il aime les liaisons occasionnelles. Il est très facile à vivre et on peut lui parler de tout, surtout des animaux et des sports de plein air ! Un Sagittaire ne supporte pas tout ce qui est artificiel, pompeux et exagéré… il affiche sa simplicité et ne se gêne pas.
CAPRICORN : pour lui, l’attraction physique est fondamentale. Il est plein d’amour-propre, mais en même temps, il est difficile d’entrer en relation avec lui, étant donné son approche timide et réservée. Derrière le premier masque très vague, il a des côtés très positifs… comme être un infatigable romantique et poète mais il faut gagner sa confiance. Très fidèle si vous le flattez constamment. Soyez cultivé et amusant et son cœur mélancolique sera à vous. Soyez toujours ponctuel et non-conformiste ou du moins n’ayez pas d’idées trop arrêtées.
AQUARIUS : Amoureux de l’indépendance. Il considère que tomber amoureux et l’amour sont deux choses opposées. En raison de son besoin de se sentir libre, il éprouve toujours une certaine anxiété avant de faire des pas vers l’autre personne. Ils sont très charmants mais malgré cela ils ne ressentent pas le besoin d’être avec plus d’une personne, ils sont un signe très fidèle. Tolérants et généreux, ils essaient toujours de respecter l’espace de l’autre et détestent donner des ordres. N’essayez jamais de vous moquer d’un Verseau, étant donné son intelligence, il le remarquerait immédiatement. La relation avec un Verseau présente de nombreux traits d’une amitié.
PISCIS : un signe fait de caprices, très romantique en même temps. Il aimerait trouver l’amour auprès d’une seule femme mais ce n’est pas vraiment son cas. Tant que le moment existe et dure, cela ressemble à un conte de fées, mais une fois l’enthousiasme retombé, la fleur de la passion se fane et vous pourriez être très déçu. Il aime les rencontres clandestines et finit toujours par choisir la mauvaise femme pour lui. Il préfère les gens qui sont optimistes et qui ont un caractère fort. Il est également très à l’écoute. Il aime rire et est fasciné par les situations romantiques.


Interpréter comportement d’un homme

Comment tu sais si un gars t’aime bien ? Ou comment savoir si un mec t’aime bien ?

Non seulement son visage, sa posture, ses yeux et ses attitudes comptent.

Pesez ses mots. Soyez un véritable agent 007 😉

Vous devez interpréter les mots : pour comprendre si vous lui plaisez.

S’il rougit en parlant, vous pouvez vous détendre et profiter de la scène !

Il est important, au cours de la conversation, de trouver des sujets qui vous intéressent tous les deux, afin de créer un dialogue stimulant et productif. Pour plaire à l’homme qui vous intéresse, vous devez essayer de lui faire comprendre que vous êtes faits l’un pour l’autre.

Qui ne voudrait pas trouver une personne qui nous comprenne à la volée et avec qui on peut être soi-même en traitant n’importe quel sujet ? Tout le monde à l’entraînement.

Les mots sont formulés sous forme de pensée avant même de sortir de la bouche et, inconsciemment, une personne qui est attirée par nous a tendance à prendre et à imiter notre façon de parler… des phrases, des mots, des dictons ou des exclamations.

Chacun est fait à sa manière, et chaque individu aborde l’autre de façon différente. Il y a ceux qui n’ont aucun problème à montrer qu’ils se soucient d’eux et ceux qui font 10.000 pippe mentaux parce que peut-être il est plus timide ou peu sûr. Mais cela ne doit pas vous décourager… si l’homme qui vous plaît est un peu particulier, vous devrez faire preuve d’un peu plus de patience et aller au fond des choses pour comprendre quels sont ses points de déblocage.

Donc, pour résumer, faites attention à sa façon de parler et à l’usage qu’il fait des mots, cela vous sera certainement utile !

Comment savoir s’il vous désire à partir de messages sur Whatsapp ?

Comment savoir si un garçon vous aime ? La question est toujours la même, mais les réponses ne le sont pas !

Comment savoir si vous lui plaisez avec WhatsApp : entrons dans un discours que beaucoup vont adorer.

Nous sommes au vingtième siècle, où tout est virtuel ( hélas ) et bien sûr la façon de faire la cour a changé.

C’est beaucoup plus facile maintenant, nous n’avons plus besoin d’avoir le courage de prendre une personne et de lui dire en face ce que nous ressentons… il suffit de l’écrire sur un écran, de l’envoyer et… TAC !

Comment vous dit-il que vous lui plaisez ? Les messages mignons sont à l’ordre du jour et vous êtes impatient de couronner et de commencer cette relation…..

Comment savoir si un gars vous aime bien :

S’il vous fait souvent et volontiers des compliments, s’il vous écrit bonjour et bonsoir, s’il vous répond immédiatement, si vous êtes toujours en contact (les fameuses et longues conversations nocturnes) bref … vous êtes bien placée ! Cela signifie que dans son esprit, il n’y a que vous !

Mais attention, les filles, la messagerie, c’est bien, mais nous avons besoin de contact physique… nous ne sommes pas des robots !


Savoir si je lui plais

Déterminer si vous plaisez à un homme en interprétant son langage corporel et sa posture

Aujourd’hui, je vais vous expliquer la méthode pour comprendre si un homme vous aime bien et comment comprendre si un homme s’intéresse à vous.

Il vous intéresse vraiment, vous ne savez pas où donner de la tête et vous vous rongez les ongles parce que vous êtes nerveuse ?

Peut-être ne savez-vous pas qu’il existe plusieurs astuces pour savoir si un homme vous aime bien 😉

Il existe plusieurs signes qui vous permettent de savoir si vous plaisez à un homme qui vous intéresse.

Combien de fois avez-vous parlé à un ami qui n’a pas été capable de vous aider ou qui ne s’est pas du tout intéressé à votre problème ? Donc… c’est chaque homme pour trois.

Vous vous demandez comment savoir si un garçon vous aime bien ? Prêt à devenir l’ultime agent 007 dans le domaine de l’amour ? C’est parti !

Tout d’abord, as-tu la moindre idée de ce qu’est le langage corporel ? Si vous n’en avez jamais entendu parler, ou plutôt, si vous n’avez jamais approfondi ce sujet, c’est le moment !

Le langage corporel des personnes noires passe par des messages non verbaux. Dans ce domaine, l’interprétation des mouvements, de la posture, des gestes, des mimiques et des expressions est fondamentale, et grâce à elle, vous pouvez en savoir beaucoup plus sur votre interlocuteur.

Croyez-moi, il est très utile de connaître au moins les principaux signaux, ils pourraient vous sauver même dans l’environnement de travail. Rappelez-vous que le corps ne ment JAMAIS !

Comme nous le savons tous, les femmes ont un mode de raisonnement différent de celui des hommes. Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’il y a de l’autre côté ?

Le langage corporel masculin est différent du langage corporel féminin, mais il y a certaines attitudes qui correspondent. Voyons comment vous pouvez savoir si vous lui plaisez de différentes manières.

Comment savoir si un homme vous aime en fonction de votre apparence ?

Le look vaut bien plus que tout le reste ! Comment remarquer la séduction ? Vous n’avez pas besoin de mots, parfois vous avez juste besoin d’admirer et d’analyser l’autre personne.

Pour comprendre si vous lui plaisez, vous devez comprendre le regard… la façon dont ses yeux regardent les vôtres !

La première chose que l’on remarque, c’est que si les pupilles se dilatent ou sont dilatées, c’est un symptôme de grand intérêt !

S’il détourne le regard (en excluant évidemment la timidité), cela signifie qu’il ne s’intéresse pas autant à vous. Si, au contraire, il vous regarde souvent droit dans les yeux, il est fait !

Même les sourcils peuvent nous rendre utile, à travers des mouvements involontaires nous pouvons découvrir encore un peu l’intérêt qui essaie.

S’il lève les sourcils, cela signifie que vous l’étonnez et c’est certainement un bon signe. S’il fronce continuellement les sourcils, il essaie plutôt de vous comprendre profondément !

On peut sentir l’amour, l’intérêt, le sentiment dans l’air, c’est difficile de ne pas le remarquer…

Pour savoir si un homme a envie de vous, cherchez-le avec des gestes et des regards et ajoutez-y une touche de séduction !

Avez-vous déjà vu ces yeux en forme de cœur ? Faites en sorte que le garçon pour lequel vous avez perdu la tête tombe amoureux de vous. Chacun est le maître de son propre destin. Tout d’abord, vous devez être convaincu, jeter tout l’amour-propre que vous avez et vous battre pour atteindre votre objectif … vouloir c’est pouvoir !
Analysez la position de son corps pour comprendre si vous lui plaisez.

 

Quels sont les indicateurs d’intérêt pour comprendre si un homme vous aime vraiment ?

Il faut savoir remarquer la séduction, même si elle est non verbale mais composée de signes.

Lors des premières interactions ou même du premier rendez-vous, entre vous et l’homme que vous espérez charmer, il est essentiel qu’il y ait un sentiment entre vous. On dit que seulement 4 minutes suffisent pour que les corps se sentent mutuellement… fort n’est-ce pas ?

Commençons par la posture : saisissez son attitude à votre égard, mais le plus important est l’observation du langage corporel. Si, en étant assis, il croise ou recroise les jambes, ce n’est pas bon signe (cela indique une attitude fermée), vous devez noter la direction dans laquelle vont ses pieds : s’ils sont dirigés vers vous, c’est déjà un bon signe (cela indique un désir sexuel). La posture qui indique l’ouverture est le moment où ses jambes sont écartées, ou mieux, non croisées… c’est un signal qui indique la disponibilité.
Discussion similaire pour les membres supérieurs mais il y a du nouveau… s’il gesticule constamment ou joue avec des objets vous pouvez être sûr que de sa part l’attraction ne manque pas.
Beaucoup se demanderont : et s’il touche ses cheveux et sa barbe ? Eh bien, vous êtes sur un rouleau !
Inconsciemment, il se fait beau pour vous ! Un peu comme ce qui arrive aux animaux qui se pavanent pour attirer l’attention de la femelle.
S’il touche sa cravate, c’est fini… il est à vos pieds maintenant 🙂


Les Tarots à la TV

Les Tarots et les séries télévisées, une belle idée de cadeau à faire et à faire. Amateurs de séries télévisées, combien d’heures de votre vie avez-vous passées à essayer de deviner ce qui allait arriver à tel ou tel personnage ? Combien de temps avons-nous attendu pour voir si notre détective Beckett allait finalement ouvrir son cœur à l’écrivain charmant et ironique ? Et combien avez-vous pleuré lorsque certains de vos personnages préférés ont quitté la série ? Devons-nous parler de la façon dont notre bien-aimée Shonda Rhimes joue avec nos sentiments, en faisant mourir plus de médecins que de patients ?

Eh bien, maintenant, au lieu d’essayer de prédire ce qui va se passer dans nos émissions préférées, ils vont prédire ce qui va se passer dans nos vies. Est-ce que ça semble être une évidence ? Nous pouvons le comprendre, mais suivez-nous et vous comprendrez de quoi nous parlons.

Peut-être ne le savez-vous pas, mais il y a quelques années, les génies Gero Giglio et Davide Corsi ont décidé de créer un jeu de tarot qui réunirait les amateurs de séries télévisées et ceux de mystère. Le jeu en question, publié par « Lo Scarabeo », comprend la beauté de 78 cartes, toutes représentant les personnages de notre série la plus aimée.

 

Série TV
Les cartes de tarot de la série télévisée la plus populaire

On commence par la carte du Fou (Docteur who), qui erre sans destination précise, se mettant en danger. Son véritable point fort est le baluchon qu’il porte sur lui et qui représente son passé. Je dirais que cette description est tout à fait parfaite, à la limite du spoiler. Après tout, qui est plus fou qu’un homme qui vit des dizaines de vies en portant le poids de son passé sur ses épaules ? Probablement tous ceux qui choisissent de le suivre dans ses voyages !

Dans votre jeu, vous trouverez également la carte dédiée à la Glee, le Quatre des Bâtons, qui incarne les sentiments de bonheur et de joie, résultat d’un effort issu d’un grand engagement. Après tout, dans chaque épisode de Glee, nous voyons ces jeunes gens s’efforcer de s’améliorer et d’exceller. Cette carte n’est rien d’autre que la représentation parfaite de la détermination, de la capacité à surmonter les obstacles, grâce aux personnes qui enrichissent nos vies chaque jour sans même s’en rendre compte. La leçon de cette carte est que dans la vie, nous devons apprendre à nous adapter aux circonstances et à donner le meilleur de nous-mêmes.

Black Mirror est la série qui représente la carte qui rappelle la richesse et la capacité à atteindre nos objectifs, ce que nous aimerions tous, après tout, réaliser dans la vie. Malheureusement, il y a toujours un revers de la médaille dans le Tarot, tout comme dans la série. Comme vous le savez, Black Mirror nous montre un monde hypothétique dans lequel les réalisations technologiques dont nous rêvons cachent des implications inattendues et souvent inquiétantes.

Et quelle meilleure carte pour représenter la série Grey’s Anatomy que le Trois d’épées ? Le Tarot représente, après tout, le cœur brisé, les larmes et la douleur causées par une séparation, mais aussi la recherche de l’équilibre et de la vérité. Autant de mots clés que les producteurs de la série ont dû bien garder à l’esprit pour réaliser chaque épisode, vous ne trouvez pas ? Il n’y a pas de carte plus appropriée !

Incontournable, la princesse guerrière par excellence, Xena, qui est représentée tenant une épée, incarnant toute la signification de « sa » carte (l’As des épées), qui nous invite à assumer avec courage le rôle de champions de la justice. Cependant, la carte peut également avoir une signification opposée, en orientant la force vers quelque chose de destructeur et d’immoral. Avec ses caractéristiques particulières, l’As d’Épées réussit à représenter parfaitement le personnage de Xena, qui a vécu un moment de transformation et un bouleversement intérieur vraiment extraordinaire et fascinant.

Bien sûr, les séries représentées ne s’arrêtent pas là ! Les fans de Sheldon Cooper peuvent en effet apprécier leur belle carte dédiée à The Big Bang Theory. Dans ce cas, Sheldon est représenté assis à « sa » place sur le canapé. Même les cartes de tarot n’ont pas osé lui déplaire ! Ensuite, vous ne pouvez pas manquer les séries Sex and the City, The Walking Dead, Dexter, Dr. House et bien d’autres.

Vous trouverez bien sûr la carte dédiée à la série Bewitched (comment pourrait-elle manquer dans un jeu de tarot ?), et celle dédiée à la mystérieuse série Castle. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la carte qui

représente la série Medium, un vrai spectacle. La protagoniste est en effet représentée assise sur le lit, le visage caché dans ses mains, en proie à l’angoisse alors qu’elle est transpercée par des épées fantomatiques. Une carte qui évoque les tourments vécus par une personne qui rêve chaque nuit de crimes horribles qu’elle seule peut voir.


Que demander aux Tarots

Depuis la nuit des temps, les hommes ont toujours ressenti le besoin de comprendre, de connaître et de comprendre, d’analyser de l’extérieur ce qui se passe dans nos vies. Le Tarot a toujours été un excellent moyen de gagner en clarté, de dénouer certains nœuds et d’affronter les situations avec lucidité.

Pour obtenir les réponses les plus correctes et exhaustives, il est nécessaire de poser les questions du Tarot de la bonne manière. Il est nécessaire d’être précis mais sans entrer dans trop de détails, car alors inévitablement les réponses ne peuvent pas résoudre les doutes. Le Tarot est capable de répondre à presque toutes les questions, c’est à nous d’accepter les réponses ou de nous assurer que ce que la voyante a vu pour nous peut se réaliser en faisant un petit effort.

Comment poser des questions de Tarot pour obtenir les bonnes réponses

Pourquoi certaines choses se produisent-elles et d’autres pas, à quoi ressemblera l’avenir et comment surmonter certaines difficultés du passé ? Lorsque vous posez des questions sur le Tarot, il est important de les poser de la bonne manière, en vous interrogeant toujours et en essayant de devenir une partie active de la question.

La même question sur la recherche de l’amour peut être posée au Tarot de différentes manières et avec des résultats différents. Une chose, par exemple, est de se demander : « Trouverai-je l’amour de ma vie ? » et une autre plutôt : « Que puis-je faire pour trouver l’amour que je désire ? ». Dans le premier cas, si une carte ambiguë ou négative sort, ce serait une consultation qui nous ferait rentrer chez nous déçus. Dans le second cas, en revanche, nous aurons des choses à penser, de nouvelles attitudes à adopter pour changer notre destin.

Deux types de questions peuvent être posées au Tarot. Il existe deux types de questions : les questions sèches qui nécessitent une réponse par oui ou par non et qui portent sur des sujets précis. Les réponses seront rapides et dissiperont tous les doutes. Le deuxième type de questions est le type cognitif, qui se compose d’une série de questions visant à obtenir des éclaircissements et à pénétrer dans la psyché d’une personne.

Questions à poser au Tarot

Les questions pour le Tarot peuvent porter sur divers sujets, comme trouver l’amour, travailler ou lancer une nouvelle entreprise, les relations avec les membres de la famille proche ou les amis. Questions sur le parcours de vie, sur les chemins possibles à emprunter, tant sur le plan personnel que professionnel. Il est également possible de poser des questions au Tarot sur des relations qui ne fonctionnent plus ou sur de nouvelles relations qui ne décollent pas, sur de nouvelles personnes rencontrées soudainement, etc.

Le Tarot peut être utilisé pour demander tout ce que nous ne pouvons pas gérer par nous-mêmes, un signe donné par les cartes sera suffisant pour rendre les choses plus claires en nous.

Si vous n’êtes pas sûr des questions que vous voulez poser au Tarot, vous pouvez également demander une analyse du pour et du contre, afin de pouvoir ensuite raisonner sereinement. La liste intemporelle des avantages et des inconvénients permet de lever tous les doutes, car après tout, nous savons déjà ce que notre cœur veut vraiment. Dans ce cas, si la liste est dressée à travers les cartes, les doutes disparaîtront encore plus vite.

Tarot : les questions à éviter

Comme nous l’avons vu, vous pouvez poser au Tarot toutes sortes de questions et la cartomancienne et les cartes trouveront toujours un moyen d’y répondre. Pour votre sérénité, nous vous conseillons d’éviter les questions relatives à la sphère de la santé. Ne posez pas de questions qui ont trait au bien-être, aux diagnostics ou aux conseils pour les opérations, et pas même de questions qui ont trait à l’intimité ou à la grossesse.


Correspondance Tarot et horoscope

Les horoscopes et autres arts divinatoires sont liés à la vie de l’homme depuis des siècles, qui a toujours eu tendance à se poser des questions, questions auxquelles parfois la science et les données objectives n’ont pas pu donner les réponses recherchées. C’est pourquoi la possibilité d’analyser le passé et le présent, mais surtout de prédire l’avenir par la mantique, a toujours exercé une certaine fascination sur l’être humain.

Si, d’une part, les prédictions des astrologues connaissent encore aujourd’hui un énorme succès, d’autre part, la voyance peut également se targuer d’avoir un certain nombre d’adeptes. Si nous considérons ensuite que le monde de l’occulte est plein de connexions en son sein, nous pouvons également voir comment ces deux arts divinatoires, bien qu’ayant des bases différentes, peuvent être liés entre eux.

Les cartes de tarot et les signes du zodiaque ne sont qu’un exemple des liens présents dans l’univers mantique. En effet, les 12 signes du zodiaque présentent des caractéristiques très similaires à certains des 22 arcanes majeurs, ainsi qu’à d’autres mineurs, qui complètent la lecture. Voyons donc toutes les correspondances existantes et comment les triomphes peuvent également servir de carte guide.

Arcane majeur du zodiaque
ARIES – Arcane majeur correspondant : L’Empereur

Le Bélier, premier des signes de feu du zodiaque, est considéré comme intelligent, énergique et très créatif, et dans le Tarot, l’Empereur symbolise l’autorité et le pouvoir. Ces deux figures représentent la domination. L’autodiscipline de l’Empereur est la clé du succès du Bélier qui, s’il parvient à se maîtriser et à ne pas se perdre dans un verre d’eau, est capable d’arriver là où il veut aller.

TORUS – Arcane majeur correspondant : Le Pape

La sagesse et la loyauté sont des vertus symbolisées par le pape dans le monde du tarot, mais cette figure représente avant tout le guide spirituel dans la vie terrestre. Le Taureau est le premier des quatre signes de Terre et les personnes nées du 21 avril au 20 mai ont souvent tendance à occuper des postes de direction. La concrétude et la connaissance du monde sont des choses qui appartiennent aux arcanes du pape, auxquelles le Taureau aspire.
Arcane mineur correspondant : Le roi des pièces de monnaie.
Gémeaux – Arcane majeur correspondant : Les Amoureux

L’arcane des Amoureux représente la même dualité que le signe zodiacal des Gémeaux, combinant le yin et le yang, le masculin et le féminin. Les Gémeaux sont souvent considérés comme des personnes qui, lorsqu’elles sont passionnées par quelque chose, donnent tout sans se permettre de distractions. Mais ils sont également considérés comme un signe lunatique, double précisément, en recherche constante d’équilibre.
Arcane mineur correspondant : Roi d’épées.
CANCER – Arcane majeur correspondant : Le Chariot

Le signe du zodiaque du Cancer est associé à la carte de tarot du Chariot, qui indique le mouvement sous forme de croissance intérieure. L’Ourse reflète la capacité du Cancer à utiliser son intuition pour évoluer et grandir, un changement qui peut conduire ce signe parfois trop sûr de lui et parfois trop fermé à atteindre une perspective émotionnelle plus élevée.
Arcane mineur correspondant : Le Roi des Coupes.
LEO – Arcane majeur correspondant : La force

Deuxième signe de feu, le Lion est dépeint comme tenace, énergique et extraverti. Mais surtout, il est considéré comme l’un des signes du zodiaque qui incarne le mieux le concept de force. Et l’arcane correspondant du tarot est précisément La Force, à partir de laquelle le Lion peut se sentir émotionnellement achevé, en atteignant cette capacité de résistance mentale et de rigueur qui lui fait parfois défaut.

VIRGIN – Arcane majeur correspondant : L’Hermite

L’Hermite est associé à la Vierge, car c’est le signe du zodiaque qui personnifie le plus le concept de pureté et de réflexivité, caractéristiques également liées aux arcanes majeurs correspondants. Autant l’Hermite est engagé dans la recherche de la vérité comme la Vierge, autant cette dernière ne peut qu’apprendre du neuvième triomphe cet équilibre intérieur et émotionnel dont elle est parfois dépourvue. La planète liée aux deux est Mercure.
Arcane mineur correspondant : La reine des pièces de monnaie.
BILANCIA – Arcane majeur correspondant : Justice

Dans la symbolique juridique, la justice est représentée par une balance, symbole de la déesse Thémis, porteuse de l’ordre par la punition des actes illicites et immoraux. C’est pourquoi le signe zodiacal de la Balance voit une certaine correspondance avec le tarot de la Justice. Et si le péché de la Balance est son éternelle indécision, son amélioration ne peut venir que de ses arcanes directeurs, qui peuvent la pousser à la réflexion afin de faire des choix réfléchis.
Arcane mineur correspondant : Reine des épées.
SCORPIO – Arcane majeur correspondant : Décès

Bien que sa représentation soit plutôt sombre dans le Tarot, la carte de la Mort n’est pas seulement liée à la fin de la vie, mais aussi au concept de naissance et de renaissance, également considéré comme une évolution, la fermeture d’un vieux chapitre pour en ouvrir un nouveau. Le Scorpion incarne la vitalité, la passion pour les choses terrestres et la projection naturelle vers l’avenir. Si ce signe abandonne la peur du changement, qui le bloque parfois, il peut atteindre de grands objectifs.
Arcane mineur correspondant : Reine des Coupes.
SAGITTARIUS – Arcane majeur correspondant : Temperance

Dans le Tarot, la Tempérance est considérée comme la carte de l’équilibre, de la recherche de l’illumination et de l’atteinte d’une certaine harmonie intérieure. Le Sagittaire, avec son esprit calme et positif, est le signe du zodiaque qui exprime le mieux les nuances du quatorzième arcane. D’un point de vue émotionnel, le Sagittaire n’est pas très stable, il devrait donc se tourner vers le caractère concret et la patience de la Tempérance pour trouver le remède à sa solitude ou à son inconstance.

CAPRICORNE – Arcane majeur correspondant : Le Diable

La carte du Diable dans le Tarot est liée à la recherche, parfois excessive, de la satisfaction de ses désirs à tout prix. Le Capricorne est également un signe très enclin à être exigeant et à ne pas être facilement satisfait, en amour comme sur le plan professionnel et personnel. Pour être heureux, le Capricorne doit reconnaître ses limites et les considérer comme une force et non comme une faiblesse.

AQUARIUS – Arcane majeur correspondant : Les étoiles

Dans les représentations symboliques, le Verseau et la carte Étoile sont tous deux représentés comme des porteurs d’eau, des ruisseaux qui coulent et la vie qui avance. Et le Verseau est un véritable fleuve en crue par moments, plein de pensées et d’émotions, mais aussi d’un désir de faire, d’expérimenter et de savoir. Le thème directeur des étoiles vous invite à saisir les opportunités que la vie met devant vous, celles que parfois les Verseaux, de nature souvent timide et réservée, ne saisissent pas.
Arcane mineur correspondant : Valet d’épée.
PISCES – Arcane majeur correspondant : La Lune

Le signe zodiacal des Poissons, également double comme les Gémeaux et la Balance, est considéré comme l’un des plus lunatiques, insaisissables et faciles à choisir la voie de la fuite face aux difficultés. Et dans son chemin de croissance personnelle, la lumière de la Lune sur le chemin ne peut qu’aider ce signe, doté d’une grande intelligence, de générosité et d’intuition, à ne pas se laisser prendre par l’anxiété et à regarder objectivement chaque situation.


Séance de Tarot au téléphone

Nous savons tous ce que sont les cartes de tarot. Ou plutôt, nous le pensons. En fait, il est clair qu’il s’agit d’un jeu de cartes à jouer, composé de 78 cartes. Son origine semble remonter au milieu du quinzième siècle. Et, écoutez bien : il semble qu’ils soient nés dans le nord de l’Italie, à la cour de Filippo Visconti, puis se soient répandus dans toute l’Europe, devenant particulièrement populaires entre les XVIIe et XVIIIe siècles. Selon d’autres légendes, le tarot serait né en Asie, avec des références à l’Inde, à la Chine ou à l’Arabie. Et il y a même ceux qui remontent encore plus loin, à l’époque des anciens Égyptiens.

Ce n’est pas un hasard si le succès a commencé à arriver au Moyen Âge et s’est poursuivi au cours des siècles suivants. Ce sont les époques où les allégories et les symboles sont toujours utiles pour expliquer tout ce qui se passe. Les Arcanes, les figures présentes dans les cartes, permettent d’interpréter le présent, le passé et le futur à travers des symboles, des images, mais aussi des couleurs, des chiffres et des noms. Et de dire la réalité.

Les cartes de tarot représentent un langage que seuls les experts peuvent comprendre et interpréter. Sans enlever toute cette aura de magie et de mystère qui les entoure, les cartes ont un code linguistique qui doit être étudié en profondeur. Vous ne pouvez absolument pas improviser.

A quoi servent les tarots

Le tarot est un art divinatoire qui, grâce aux cartes, permet de tout savoir sur une personne. Parce que cela s’est déjà produit ou parce que cela devra se produire. La lecture du tarot sert à répondre aux questions que l’être humain se pose.

La lecture du tarot est liée à l’art de prédire l’avenir, mais ce n’est pas la seule utilisation qui est faite des arcanes. En réalité, derrière l’interprétation de ces cartes, il y a bien plus : il y a le symbolisme de chaque représentation graphique et picturale, mais aussi des allusions à la psychologie et à la sémiologie. Celui qui lit les cartes doit être doté d’un peu d’intuition et de sensibilité pour se mettre dans la peau de celui qui est en face de lui et, à l’aide de ce qu’il a devant lui sur la table, essayer de comprendre en allant au-delà du rationnel pour saisir la sémantique du monde qui nous entoure.

Contrairement à la croyance populaire, les cartes de tarot ne sont pas utilisées pour prédire l’avenir. Mais ils font beaucoup plus. Ils vous permettent d’examiner tous les aspects de la vie, en analysant même les personnalités et les comportements actuels et passés, afin d’esquisser une interprétation possible de ce que pourrait être le destin. Il s’agit plutôt d’un travail d’introspection, pour commencer à travailler sur sa propre personnalité, ses propres attentes, son propre caractère, en suivant les conseils que les cartes et leur interprétation donnent.

Le psychanalyste Carl Gustav Jung a donné une définition qui convient encore aujourd’hui :

Cit. Des images psychologiques, des symboles avec lesquels on joue, comme l’inconscient semble jouer avec son contenu. Ils sont combinés de certaines manières, et les différentes combinaisons correspondent au développement joyeux des événements de l’histoire de l’humanité.

Sens du mot Tarot

Le Tarot se compose de 78 cartes : 22 arcanes majeurs, également appelés triomphes, et 56 arcanes mineurs. Les premiers sont sans pépins, les seconds ont des couleurs italiennes (épées, trèfles, coupes et deniers). Les arcanes majeurs sont les principaux archétypes, tandis que les arcanes mineurs donnent simplement des informations supplémentaires. Chaque carte a une signification symbolique qui ne doit jamais être interprétée seule, mais en relation avec les cartes qui la précèdent et la suivent.


Questions sur la carte du Mat

Dans le monde des cartes de Tarot, chaque arcane majeur a un numéro et une signification précise, qui change selon qu’il sort droit ou à l’envers. Aujourd’hui nous parlons de la première des cartes de chaque jeu, représentée par le Mat, ou Magicien, comme vous voulez.

Le symbolisme de cette carte est très spécial et chaque élément de la figure a sa propre raison. Le Mat est toujours représenté avec une main vers le ciel et une autre vers la terre, ce qui indique le lien entre le monde matériel et le monde spirituel. La robe blanche symbolise la pureté, tandis que la cape rouge symbolise l’expérience.

Dans cette carte, on retrouve également les graines du Tarot, à savoir l’épée, le bâton, la coupe et le pentacle. Ce sont les éléments de l’Air, de l’Eau, de la Terre et du Feu, et le fait qu’ils soient clairement visibles sur l’image, indique que le Mat les possède tous, c’est-à-dire qu’il dispose de tous les outils utiles pour transformer ses projets en réalité.

Il existe deux autres éléments très importants, qui nous aident à mieux comprendre cette carte de tarot, et ce sont le symbole de l’infini et le serpent, qui indiquent un potentiel illimité. Dans certains jeux de cartes, la figure du magicien est également entourée de fleurs, signe que tout ce que fait le Mat est destiné à fleurir et donc à se réaliser.
Le Mat dans les cartes du Tarot : carte droite

Cartes de tarot Mat la signification

Lors d’une consultation de Tarot, si la carte Mat sort droite, c’est généralement un bon présage. Cela signifie que les souhaits et les projets peuvent être réalisés grâce à la volonté et à la détermination. Peu importe que notre question concerne le travail, les finances ou l’amour, car le magicien indique une voie positive dans chaque cas.

Il est certain que la signification du Mat doit être interprétée conjointement avec celle des cartes qui se trouvent à côté de lui sur la table, sinon on court le risque de ne pas avoir une image complète de la consultation. Certes, si nous avions formulé une question précise, analyser avec soin toutes les facettes des arcanes est indispensable pour une réponse exhaustive.

Qu’est-ce que ça veut dire si le Mat sort à l’envers ?

 

La carte Mat droite, comme nous l’avons mentionné, signifie le pouvoir et la capacité d’obtenir ce que l’on veut et d’atteindre tous les objectifs fixés. Mais au contraire, le magicien devient un maître de l’illusion, une personne capable d’utiliser des astuces et des pièges mentaux pour vous confondre et vous manipuler à son gré et pour son propre bénéfice.

La carte inversée peut faire référence soit à une personne proche qui prétend avoir nos intérêts à cœur, soit à un état émotionnel qui n’est pas au point. Dans le premier cas, le Mat à l’envers est une personne physique et réelle, qui joue littéralement avec nos sentiments, notre professionnalisme ou notre argent.

Mais dans la deuxième interprétation, le problème est en nous et la carte peut nous dire que notre objectif ultime ne correspond pas à ce qui est vraiment bon pour nous. Ou que nous nous mettons des bâtons dans les roues pour obtenir ce que nous voulons parce que nous sommes réticents à faire les changements nécessaires.


Questions sur carte de la papesse

La Papesse est le deuxième arcane des cartes du Tarot, une figure puissante et pleine de sens qui peut être présentée dans les divinations. La carte présente une série de symboles forts qui, même à partir d’une première lecture, peuvent vous faire comprendre à quel point cette image est pleine de nuances. Bien que, selon le pont, il puisse y avoir quelques différences.

Certes, la Papesse est présentée la tête couverte d’un voile, ce qui indique le conscient et le subconscient, le visible et l’invisible. Sur les côtés de la figure féminine centrale, nous pouvons également remarquer deux piliers, marqués des lettres B et J, c’est-à-dire Boaz et Jachin. La référence est au Temple de Salomon et les deux piliers symbolisent respectivement la force et la sagesse.

La dualité des piliers fait également référence au masculin et au féminin, ainsi qu’à l’obscurité et à la lumière. La Papesse fait office de médiateur entre les opposés, agissant comme un troisième pilier, suggérant qu’il est nécessaire de connaître les deux mondes afin d’atteindre le résultat souhaité. La croix sur la poitrine, souvent représentée comme la croix égyptienne, d’autres fois comme une croix latine, est liée à la spiritualité mais aussi à la vie et à la terre.

La couronne d’Isis sur la tête indique au contraire un lien avec le monde du surnaturel et de la magie.

Cartes de tarot : la figure de la Papesse en position verticale

La Papesse possède l’intuition, le mystère mais aussi la sensualité et nous invite à atteindre nos objectifs, en écoutant notre moi intérieur. Dans une divination, la carte Papessa droite indique qu’il est temps de faire confiance à votre instinct. Le Tarot nous dit de prêter attention aux rêves et aux signes qui peuvent nous montrer la voie à suivre.

Si la question posée aux cartes concernait l’amour, le Papessa est de bon augure, indiquant qu’il y aura de bonnes opportunités pour les connexions. Dans le contexte professionnel également, la carte indique des bénéfices possibles, des intuitions justes, mais aussi la créativité et l’inspiration.

Et si la divination portait sur la santé, la carte de la Papesse droite nous invite à prendre conscience des signaux que notre corps nous envoie. L’arcane pour une femme est aussi un symbole de fertilité et d’équilibre au niveau hormonal.

Papessa à l’envers : la signification

Nous avons déjà dit que la Papesse est une carte qui nous invite à suivre notre intuition, mais lorsqu’elle sort à l’envers dans une divination, elle indique que nous ne le faisons pas assez. Peut-être sommes-nous victimes du jugement et des opinions des autres, ou peut-être ne faisons-nous pas trop confiance à notre instinct.


Questions sur carte de l’empereur

Le quatrième arcane majeur des cartes du Tarot est l’Empereur, une figure qui tient le pouvoir entre ses mains, mais qui peut aussi être considérée comme une allégorie du père. Comme nous le savons, en fonction des platines utilisées, le design et le symbolisme présents dans les images ont tendance à changer, mais en conservant toujours une signification finale commune.

Généralement, l’empereur est dessiné assis sur un trône de pierre, ce qui indique le lien avec la planète Mars, et tient deux objets très spéciaux dans ses mains. Dans la main droite, on peut trouver un sceptre, une épée ou beaucoup plus facilement un ankh, le symbole égyptien de la vie, tandis que dans la gauche, un globe terrestre, le monde sur lequel il règne.

La robe est généralement rouge, une couleur qui symbolise le pouvoir, la passion et l’énergie, mais il est également possible d’apercevoir une armure. Ce détail indique que le personnage est fort et protégé de toute menace extérieure, mais aussi des réactions émotionnelles négatives et de sa vulnérabilité en général. La couronne et la barbe sont plutôt des symboles d’autorité et d’expérience respectivement.

Ainsi, si nous voulons comprendre la signification de l’empereur, nous devons partir de sa représentation esthétique pleine de symboles. Cette carte est souvent la représentation d’un homme puissant, très solide et stable économiquement et émotionnellement, facilement âgé. Il peut s’agir de la figure paternelle, comme nous l’avons mentionné, ou même d’une personne plus mûre avec laquelle vous avez une relation émotionnelle.

Ce n’est pas toujours le cas, cependant, lorsque la carte de l’Empereur apparaît dans la phase de divination, elle doit être considérée comme une allégorie d’une personne physique. Dans certains cas, en effet, il peut s’agir de la simple transposition de la prédominance de la logique sur les émotions et de la tête sur le cœur. Toutes les compétences nécessaires, en fonction de la question posée aux cartes, pour ne pas perdre de vue leurs objectifs.

Cartes de tarot : l’Empereur en position verticale

Cartes de tarot Empereur ce que cela signifie

Comme vous pouvez facilement l’imaginer, pour interpréter correctement la figure de l’Empereur en consultation de Tarot, nous devons toujours garder à l’esprit la question posée. D’une manière générale, si le candidat est célibataire et intéressé par les hommes, l’Empereur peut représenter une possible relation amoureuse avec un homme plus âgé.

Si, par contre, on est déjà engagé dans une relation, cette carte est un bon présage pour l’avenir, car elle représente la monogamie et une liaison durable. En ce qui concerne la sphère professionnelle et financière, la figure de l’Empereur en position verticale indique que le dur labeur accompli est sur le point de porter ses fruits.

Dans le domaine financier, la carte vous invite à maîtriser vos dépenses et à être prudent et raisonnable dans vos achats. En matière de santé, l’Empereur suggère de ne pas trop exiger de son physique.
L’Empereur en position renversée, qu’est-ce que cela signifie ?

Empereur Cartes de Tarot ce que cela signifie

La carte de l’Empereur en position inversée peut indiquer une personne qui a beaucoup de pouvoir sur notre vie et qui en abuse. Il peut s’agir d’un parent ou même d’un patron un peu trop ferme, mais qui doit être traité de manière logique et rationnelle, en évitant au contraire de perdre le contrôle.

En amour, la carte inversée peut également représenter une relation déséquilibrée du côté du partenaire, peut-être trop enclin à commander et à contrôler. Alors que dans un contexte professionnel, si la figure est à l’envers, cela montre un manque d’organisation ou de concentration. Un état qui rend le travail difficile, à tel point qu’il y a peut-être un espoir de changement radical dans ce domaine.


Questions sur l’impératrice ?

Les cartes du Tarot et l’Impératrice : la signification du troisième arcane majeur

Dans les cartes du Tarot, l’Impératrice est certainement l’un des arcanes majeurs les plus intéressants, représentant la féminité, la nature et l’abondance. Le troisième arcane, placé entre la Papesse et l’Empereur, contient déjà un symbolisme précis dans sa représentation, qui peut varier légèrement selon le jeu.

En général, les éléments que l’on retrouve partout sont la couronne de douze étoiles, qui rappelle les mois de l’année et les douze planètes, ainsi que sa robe décorée de grenades. Dans ce cas, la référence est à la fertilité de la terre, tandis que le coussin sur lequel est assise l’impératrice présente le symbole de Vénus, la déesse de l’amour et de la beauté.

Une belle forêt luxuriante, parfois accompagnée d’épis de maïs, et un torrent impétueux indiquent le lien de l’impératrice avec la terre mère et la vie elle-même. Le blé est un symbole d’abondance et rappelle la fertilité, tout comme les grenades.

En fait, l’Impératrice est l’une des cartes du Tarot les plus puissantes liées à la maternité et à la grossesse, à tel point qu’elle est de bon augure dans les divinations où le demandeur est un parent. Même s’il s’agit d’un père, la carte indique la capacité de communiquer avec ses enfants, alors que dans d’autres cas, elle peut signifier se laisser aller à leurs émotions.

Ce n’est pas tout, car la carte en position droite peut également signifier de bonnes relations interpersonnelles et en particulier que les gens se sentiront attirés par le candidat pour sa capacité à se soucier des autres, sa compréhension et son empathie. Mais voyons ci-dessous la signification d’Impératrice dans une divination.

La signification de l’Impératrice dans le Tarot lorsque la carte est debout.

Si, au cours de la divination, l’Impératrice apparaît en position droite, la signification est positive pour le demandeur, car la figure indique la féminité et la sensualité pour une femme. Mais aussi la créativité et l’équilibre, que le candidat soit une femme ou un homme.

La carte invite à créer une connexion avec ses sens, comme le goût, l’odorat ou le toucher, mais aussi à stimuler son expressivité par une activité créative. Mais l’Impératrice, étant l’archétype de la Terre Mère, est aussi un symbole d’énergie vitale, de nourriture et de soin pour soi mais surtout pour les autres.

L’impératrice peut également suggérer une grossesse ou un accouchement, non seulement physique mais aussi métaphorique. Dans ce cas, il s’agit de la naissance d’une idée ou de la croissance d’un projet.

La carte de l’impératrice à l’envers

Au cours de notre divination, si la carte Impératrice apparaît à l’envers, c’est un avertissement clair que nous nous sommes trop négligés au fil du temps. La carte indique ensuite qu’il est prioritaire de penser à soi, à sa santé et à son bien-être, car nous avons peut-être trop souvent fait passer nos propres besoins après ceux des autres.

La carte Impératrice, qui est un symbole de la Terre Mère, nous encourage également à passer plus de temps à l’extérieur et dans la nature pour recharger nos batteries et nous détendre. La figure inversée peut également indiquer que nous sommes au milieu d’un blocage créatif et que nous ne parvenons pas à faire circuler notre énergie de la meilleure façon.

Mais il est également possible que l’arcane soit une source de réflexion sur l’attention que nous portons à notre corps. Il est probable que l’image que nous voyons reflétée dans le miroir n’est pas celle que nous aimerions et cela nous donne un sentiment d’insécurité devant les autres. Le temps est donc venu de nous aimer davantage et de nous choyer pour redécouvrir notre beauté.


Avis Google
close slider