Tout cela est mis en action par le jaloux dans un but bien précis : trouver quelque chose qui témoigne de son hypothèse et de ses « craintes ».

Et en effet, le jaloux pathologique est littéralement dominé par l’incertitude, le soupçon et la peur constante : sa vie et ses journées sont marquées par ces innombrables doutes qui ne s’apaisent pas même face à la réalité ou face aux rassurances du partenaire qui, par conséquent, sont totalement inefficaces.

Remèdes contre la jalousie pathologique

Comme vous l’avez compris, la jalousie pathologique comporte certainement de nombreux risques et effets négatifs qui lui sont liés : il est inutile de dire que vivre une relation avec un partenaire jaloux pathologique peut être difficile aussi parce que, inévitablement, sa liberté et son espace sont envahis de façon continue. Cela conduit en outre à penser que l’Autre n’a pas vraiment confiance et cela peut déterminer la fin d’une histoire d’amour.

A ce stade, nous nous demandons : comment agir ? Que faire si nous sommes des jaloux pathologiques ?
N’agissez pas lorsque vous êtes en proie à vos sentiments.

Une bonne façon d’agir et de gérer la jalousie est de ne rien faire. Qu’est-ce que cela signifie ? Lorsque vous êtes trop jaloux, tout s’écroule car vous ressentez ce sentiment de colère mêlé d’impuissance et de peur : vous vous sentez en danger car votre partenaire pourrait vous quitter.

La mauvaise chose à faire est souvent d’agir pour tenter d’apaiser ces sentiments en agissant de manière impulsive puis en récriminant et en attaquant notre partenaire ou en cherchant des preuves de ce que nous pensons. Tout cela, cependant, n’est pas productif : mieux vaut accepter cet état émotionnel et se calmer.
Rationaliser

Lorsque vous êtes jaloux, la rationalité est pratiquement abandonnée car tout est vu à la lumière de la jalousie, du doute et de l’incertitude. Cela ne sert cependant à rien ; par exemple, la recherche obsessionnelle d’un indice de l’infidélité de votre partenaire peut entraîner une tension individuelle et de couple qui, à son tour, peut déboucher sur une dispute et souvent un conflit.

En outre, ces actions peuvent amener le partenaire à ne plus vous faire confiance, car il aura l’impression d’être interrogé.

Ce que vous pouvez faire, c’est essayer de rationaliser : qu’est-ce qui vous pousse à avoir des doutes et des incertitudes ? Ce que vous pensez est-il vraiment réel ?

Se poser des questions et analyser son propre comportement peut être très utile pour apprendre à se connaître et à gérer ses réactions.