Le sujet de la jalousie obsessionnelle dans une relation est certainement l’un des plus discutés et des plus débattus de tous les temps.

Souvent, on dit et on pense beaucoup de choses sur la jalousie : il y a ceux qui la considèrent comme essentielle, donc d’un point de vue positif, et ceux qui, au contraire, pensent qu’elle est l’un des « pires » sentiments que l’on puisse éprouver ou subir, car elle est considérée essentiellement comme un sentiment destructeur et capable de briser tout lien et toute relation.

Il faut dire que, certes, la jalousie est une composante présente dans la relation, même dans les plus stables et durables : c’est parce que c’est un sentiment qui naît, essentiellement, de la perception de la présence d’une menace pour la relation que vous vivez.

C’est justement cette perception qui conduit la personne à « devoir se défendre » contre la menace elle-même, en mettant en place des comportements qui, souvent, de l’extérieur, peuvent paraître complètement irrationnels, mais qui, à la lumière de la jalousie, servent juste à neutraliser la menace et à préserver la relation avec son partenaire et son exclusivité.

La jalousie est donc présente lorsqu’il y a un sentiment intense et fort qui lie la personne à son partenaire mais, souvent, elle peut devenir incontrôlable : dans certains cas, nous sommes dans la situation de « jalousie obsessionnelle » donc d’un véritable trouble.

Que signifie « jalousie obsessionnelle » ? Comment y remédier ?
La jalousie obsessionnelle : de quoi parle-t-on ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, dans certaines situations, la jalousie devient une véritable pathologie qui peut inévitablement compromettre les relations que vous vivez. Qu’est-ce qui caractérise la jalousie pathologique et quels sont les signes qui la distinguent de la jalousie « normale » ?

Commençons par dire que la jalousie est un état émotionnel très complexe, tant pour celui qui la vit que pour celui qui l’observe de l’extérieur.

Certes, il peut s’agir d’une réaction normale dans certaines situations : par exemple lorsque vous observez votre partenaire « flirter » avec quelqu’un d’autre ou lorsque vous avez des signes clairs d’une possible trahison. Dans d’autres cas, cependant, ces signes n’existent pas ou il n’y a pas de situations réelles qui pourraient suggérer une infidélité.

D’autres signes qui pourraient suggérer la présence d’une jalousie obsessionnelle sont tout simplement la fréquence ; dans ce cas, en effet, la jalousie devient fréquente et surtout une expérience exagérément envahissante dans la vie du couple.

Dans ce cas, la personne atteinte de ce trouble peut donc mettre en place de nombreuses actions qui ont un impact négatif sur le bien-être de la relation elle-même ; par exemple, on peut agir par des questions fréquentes ou par un contrôle excessif de tout ce que fait le partenaire ou même de ses objets personnels, comme le contrôle du smartphone.