Le spiritisme est la croyance en l’existence d’entités spirituelles incorporelles et en la possibilité de les évoquer dans des sessions dites spirituelles.
Précisons d’emblée que la science officielle est très sceptique face à ces phénomènes, d’autant plus que, dans ce domaine, de nombreuses fraudes ont été démasquées.
Pourtant, il y a des millénaires que l’homme pratiquait des pratiques et des rituels spirituels, à tel point que ces activités sont expressément condamnées dans la Bible.
Toutes les Églises chrétiennes condamnent fermement les pratiques spirites, parce que, même si elles les considèrent réelles en elles-mêmes, elles les interprètent comme des œuvres de nature démoniaque et y voient l’intervention directe des démons.

Il existe différentes interprétations de la nature de ces entités qui interviendraient dans ces phénomènes.

Selon certains, il y aurait un monde parallèle au nôtre, un autre plan d’existence, où il y aurait ces intelligences incorporelles avec lesquelles il serait possible d’entrer en contact par la séance spiritique.
Ces intelligences seraient de nature diverse et beaucoup d’entre elles seraient spirituellement inférieures à l’homme, de sorte que leurs messages ne seraient pas fiables. D’autres, cependant, supérieurs à l’homme, sont définis par les guides spirituels comme des « guides spirituels », et leurs messages seraient fiables.
Selon d’autres, ces entités sont les âmes des défunts et il faut ici faire une distinction : selon les spiritualistes chrétiens (qui brisent aussi une interdiction de l’Église) ce sont des âmes du purgatoire, alors que, selon d’autres, elles sont un reste psychique d’êtres humains morts depuis peu : ils pensent que, pendant la vie humaine, il y a une telle accumulation d’énergie psychique, qu’elle dure quelque temps après la mort.
Faire une session spirituelle est nécessaire (mais pas essentiel), la présence d’un médium, c’est-à-dire une personne avec des facultés spéciales qui a la capacité d’agir comme un lien entre les entités spirituelles et les participants dans la session.
Le médium a deux possibilités : l’évocation de l’esprit ou son invocation. Dans le premier cas, l’esprit est présenté dans la session comme une entité individuelle, distincte de celles présentes. Dans le second cas, l’esprit « entre » dans le médium et parle à travers lui.
Dans ce dernier cas, la voix du médium est souvent très différente de sa voix habituelle.
La séance doit se tenir dans un endroit fermé, isolé et calme et les participants, au maximum sept ou huit personnes, s’assoient autour d’une table, de préférence avec trois jambes.
Souvent, les participants se tiennent la main entre eux et avec le médium, de façon à former une chaîne circulaire autour de la table.
Le médium prend l’énergie de tous les participants et peut ainsi procéder à l’évocation ou à l’invocation.
Plusieurs phénomènes sont enregistrés : messages de l’entité invoquée par la voix altérée du médium, écriture « automatique » par le médium, matérialisation des objets, lévitation de la table ou d’autres objets présents, matérialisation de l’entité évoquée sous forme d’ectoplasme, réponse de l’entité aux questions par coups du tableau, du fait de sa montée et descente, etc….
Tous les médiums ne sont pas en mesure de mener une séance à ce niveau, si souvent vous utilisez une méthode qui nécessite des médiums inférieurs : vous préparez un tableau circulaire avec toutes les lettres de l’alphabet imprimé et les chiffres le long de sa circonférence et le centre est placé un verre à l’envers.
Chaque personne présente tient son index sur le verre qui se déplace lentement d’une lettre à l’autre, jusqu’à l’achèvement du message de l’entité évoquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *