Médium écriture automatique

S’il y a une réponse, si la trace s’arrête sur le « plausible », nous sommes néanmoins prudents ; non seulement parce que ce qui est vrai à l’analogue n’est pas connu, mais aussi parce qu’une réponse est un état culturel qui peut contenir différents états culturels : beaucoup, au moins autant que la trace est située près ou loin du oui ou non. Le stylo avait sa propre volonté même quand je ne posais pas de questions : il me suffisait de desserrer la mienne. En général, les signes qui me viennent à l’esprit sont des images : interpréter les images, j’ai le message. Au sujet des trois croix entourées d’un cercle que j’ai mis sur le papier au début de la communication, il y avait des messages qui marquaient (confirmant et/ou niant à cause de l’ensemble de la communication) soit la première croix (le Père : Culture de Vie) soit la deuxième (le Fils : Culture de vie du Père) soit la troisième, l’Esprit : principe de la force de la Culture de vie originaire par le Père et communiqué par le Fils pour la vie donnée par l’Esprit. La plupart du temps, la plume passait par-dessus la deuxième croix : celle du Fils. Je ne me souviens qu’une seule fois de la croix du Père et, me semble-t-il, aussi une seule fois de celle de l’Esprit. Une autre fois, il est mort tous les trois. Il arriva aussi que le stylo passait sur les trois croix et parfois sous elles. Dans le premier cas, j’ai tiré la conclusion que l’esprit de communication était soit en position de supériorité spirituelle (je ne pouvais pas dire si par rapport au symbole et/ou par rapport à ma spiritualité et/ou par rapport aux deux valeurs) soit en position de fierté par rapport au symbole et/ou par rapport à ma spiritualité : fierté qui peut être mépris, mépris, défi ou toute autre chose négative. Il est également vrai que la trace sous le signe trinitaire peut signifier un degré de dépendance spirituelle de la Trinité, mais être proche reste un jugement sur l’état de proximité entre un esprit et l’Esprit. Dans l’une des dernières réponses que j’ai reçues, la trace de la plume est passée sous le Père, par le Fils et par l’Esprit. J’en déduis : La vie du Père dans la culture du Fils élève l’Esprit.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Vincenzo un de nos meilleurs voyants

 


Voyance, vrai ou faux ?

Parmi mes correspondants, il y avait aussi Jean de la Croix : un personnage spirituel très fort (à condition que ce soit lui) et avec qui je ne correspondais pas beaucoup parce que ses voies se sont révélées à moi. Il y avait des personnalités qui étaient toxicomanes ; même dans cet état, elles hésitaient à admettre leur dépendance à la drogue. Il y avait des présences que j’ai reconnues comme négatives (ou qui avaient de la négativité), même si elles ne m’apparaissaient pas comme des bêtes d’image car non seulement elles altéraient mon état d’esprit mais elles n’étaient pas des temps vers les trois croix que je place en haut du papier quand je commence une communication. D’autres, en revanche, parmi les non-bestibales et les non-négatifs, je les ressentais comme positifs parce qu’ils n’altéraient pas mon état émotionnel, ou parce qu’ils regardaient le signe trinitaire. D’habitude, je ne regardais le message que lorsque le stylo sortait du papier. Je l’ai fait pour éviter le risque de m’influencer. Plus d’une fois, j’ai eu l’impression de ne pas toucher le papier avec le stylo. Quand j’ai ouvert les yeux, j’ai remarqué que j’étais en train d' »écrire » dans l’air. Dans ces moments-là, non seulement mon bras était très léger, mais il était si léger qu’il était si léger qu’il pouvait être soulevé de lui-même. Après ces expériences de lévitation, aussi « relativement » importantes soient-elles, je comprends très bien les vols de Jean de la Croix, de Thérèse d’Avila et autres. Descendre de ces vols n’est pas du tout agréable. Ce n’est pas seulement une question de force, de ce que l’on ressent, mais aussi une question d’équilibre que je ne peux définir différemment du bien-être maximum, de la félicité. Croyez-moi, si à la place du bras, j’avais été rempli de cette force, pour ne pas tomber, malgré le prix des peintres, même avec mes ongles, je serais encore accroché au plafond.

 

Sur l’exemple de la planchette, j’ai essayé d’écrire des questions et d’y mettre un oui et un non comme réponses possibles. Le stylo allait parfois précisément soit sur le oui ou le non, soit vers le oui ou le non, mais, soit avant ou après le oui ou le non. N’ayant pas la faculté de raconter par l’écriture médiumnique, je pouvais évaluer la « précision » de la réponse (outre le genre d’émotions que je ressentais) aussi à cause de l’endroit où le signe était dirigé. Si la piste passait entre la consonne et la voyelle (par exemple : s/i) la réponse pourrait être fiable mais, nous sommes toujours là, pour quels concepts ? Pour les nôtres ou pour ceux de l’esprit de communication ? Réfléchissez encore, j’en suis venu à trois considérations :

* Si la piste passe entre voyelle et consonne, la réponse est basée sur la correspondance des concepts entre le plan humain et celui des esprits ;

* si la trace vers la réponse était avant le oui ou le non (si avant elle est plus proche de l’écrivain et donc plus basse, c’est-à-dire plus correspondant à notre plan existentiel) les concepts appartiennent à notre culture ;

* s’il est postérieur (et donc plus éloigné du milieu et donc élevé vers les états supérieurs) les concepts culturels exprimés dans la correspondance médiane appartiennent à l’état spiritique.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Vincenzo un de nos meilleurs voyants

 


Comment oublier mon ex ?

Trois étapes pour vous libérer d’un amour qui vous fait souffrir

1) Comprendre qu’il s’agit d’une relation malade
La première étape (qui n’est pas du tout simple) est d’admettre avec soi-même qu’on est malade dans cette relation.
Souvent la personne impliquée dans une relation active destructrice des mécanismes de défense de souffrir moins, puis tend à minimiser ou justifier le manque de respect du partenaire (il me trahit mais après tout je sais qu’il m’aime, disparaît pendant des jours mais je sais qu’il revient, etc).
Il est important de commencer à regarder la situation d’une manière objective et de cette façon elle peut aider à la confrontation avec des couples qui ont des modèles de relation plus satisfaisants.

2) Renoncer à l’illusion de changer l’autre
La deuxième étape consiste à renoncer à l’illusion de changer l’autre. L’illusion de pouvoir changer l’autre vient de la conviction inconsciente de pouvoir contrôler le comportement du partenaire (donc s’il ne m’aime pas c’est parce que je peux le faire tomber amoureux, s’il me trahit c’est que je ne suis pas assez féminine, etc.)

Par conséquent, vous devez être conscient que la façon dont votre partenaire vous traite ne dépend pas de qui vous êtes, mais de ce que vous êtes.

Le problème n’est pas que le partenaire ne nous aime pas mais ne nous aime pas parce qu’il n’est pas capable d’aimer.
Quand on comprend que le comportement du partenaire dépend de ses problèmes sur lesquels on n’a aucun contrôle, il devient plus facile de se désinvestir dans une relation qui ne cause que de la souffrance.

3) Rétablir l’estime de soi
Le troisième point pour se débarrasser d’un amour pathologique est de commencer à reconstruire votre estime de soi, à la recherche d’autres domaines de satisfaction en plus de la relation.

Vous devez travailler à réduire graduellement votre dépendance envers votre partenaire de tous les points de vue : économique, matériel, émotionnel, investir dans votre croissance personnelle et cultiver vos amitiés, intérêts, travail et spiritualité. Dans ces cas, une thérapie psychologique peut être indiquée pour nous aider à comprendre les mécanismes psychologiques qui nous maintiennent liés à une situation destructrice.

Lancez votre séance de voyance avec nos oracles !

 


Mon couple ne marche pas ?

La relation ne se développent pas
Des relations saines impliquent à la fois une croissance individuelle et relationnelle qui permet aux partenaires de créer un lien toujours plus profond.
Les relations pathologiques, en revanche, stagnent ou déclinent.
Après de nombreuses années, la relation malade ne se développe pas mais reste coincée au même endroit (par exemple, vous ne pouvez pas décider d’être sérieusement ensemble) ou la relation s’épuise lentement jusqu’à ce qu’elle meure de mort naturelle.

Comment reconnaître l’incompatibilité d’un couple

Beaucoup de personnes, impliquées dans un amour qui les fait souffrir, font tout leur possible pour améliorer la relation sans succès : engagement et n’auront aucun effet et l’être aimé continue à se comporter de la même manière. Au contraire, il nie qu’il y a un problème dans la relation, refuse d’assumer la responsabilité des difficultés du couple et n’est pas disposé à faire quoi que ce soit pour sauver la relation.

Cette dynamique est très fréquente dans les couples où l’un des deux partenaires a de sérieuses difficultés relationnelles et intimes (sinon une véritable pathologie). Des relations épanouissantes exigent que les deux partenaires aient atteint un certain degré d’équilibre et de maturité psychologique.

La capacité d’aimer est subordonnée à l’acquisition d’une maturité psychologique suffisante.
Bref, si l’un des deux partenaires a des problèmes psychologiques et relationnels, la relation ne peut que devenir difficile et problématique. On ne peut pas avoir une relation sereine et équilibrée avec une personne qui n’est pas capable d’aimer et d’établir des relations positives avec les autres.

Peu de gens savent que la capacité d’aimer est l’une des exigences que les psychologues utilisent pour évaluer le degré de santé psychologique et qu’il existe des maladies (comme le narcissisme) dans lesquelles la capacité d’établir des relations affectives enrichissantes est gravement compromise.

Ce n’est pas toujours le partenaire d’une personne problématique, c’est tout aussi problématique : souvent les personnes impliquées dans un amour qui les fait souffrir ont déjà eu des relations « normales », mais la relation dans laquelle elles sont impliquées semble avoir le pouvoir d’activer leurs problèmes non résolus est restée latente jusqu’à ce moment-là.
D’autres fois, c’est l’interaction entre les composantes du couple qui fait ressortir le pire dans les deux : les deux « travaillent » moins bien ensemble qu’ils ne le feraient séparément.

Cela se produit lorsque vous rencontrez deux personnes avec deux névroses opposées et complémentaires (par exemple, sadique et masochiste).
Dans ce cas, la relation risque d’être indissoluble car les aspects dysfonctionnels de l’un alimentent les aspects dysfonctionnels de l’autre.

 

Lancez votre séance de voyance avec nos oracles !

 


Est-ce qu’il m’aime vraiment ?

Relations amour-haine
Une autre composante des relations pathologiques est l’ambivalence affective.
L’ambivalence (c’est-à-dire la coexistence de sentiments positifs et négatifs envers la même personne) est une caractéristique de toutes les relations humaines, mais dans les amours malades, l’ambivalence est particulièrement accentuée.
Une relation complexe d’amour et de haine, d’attraction et de répulsion, est souvent créée avec le partenaire, ce qui rend encore plus difficile d’évaluer la relation avec sérénité et de prendre des décisions.
Il est courant de dépendre affectivement du partenaire et en même temps de ne pas avoir une opinion positive de lui, de ne pas l’estimer, de ne pas lui faire confiance.

La dynamique du couple est rigide
Une autre caractéristique des relations pathologiques est la rigidité des rôles et de la dynamique du couple.
Dans les relations « saines », les partenaires jouent des rôles différents selon les situations : amis, complices, amants et capables de prendre soin les uns des autres en temps de crise et de difficulté.
Dans les relations heureuses, les membres du couple savent échanger les rôles : donner et recevoir selon les circonstances.

Dans les relations pathologiques, par contre, les rôles sont peu nombreux et établis de façon rigide, par exemple :

le couple est coincé dans un parent/fils dynamique : la femme est un enfant, le mari joue un rôle parental et dans le mariage il n’y a pas de sexualité.
Ou, s’il y a des enfants, les époux ne s’entendent qu’en tant que mère et père et non en tant que couple de personnes qui s’aiment.
Mais surtout, l’incapacité d’échanger les rôles est le signe d’une grave difficulté dans le couple : par exemple, il évite l’intimité et se comporte de manière insaisissable et elle court après et demande proximité et engagement.
Ou l’un des deux qui impose les règles et l’autre qui souffre, l’un qui donne et l’autre qui prend, l’un qui trahit et l’autre qui, en souffrant, accepte les trahisons.
On se dispute toujours sur les mêmes choses.
L’amour est créatif : dans les relations saines, on parvient à faire la médiation entre les besoins mutuels, à trouver des solutions aux conflits (ou à tolérer les désaccords) alors que dans les relations pathologiques, c’est exactement le contraire qui se produit.
On se dispute toujours sur les mêmes choses : dans la relation il y a un manque de communication, d’écoute et de compréhension mutuelle qui faciliterait la résolution des conflits.
La même dynamique dysfonctionnelle se produit toujours dans le couple : par exemple, la femme demande plus d’intimité et le mari, étouffé, s’enfuit.
Mais plus il est insaisissable, plus il se sent abandonné et demande des garanties, plus il demande des garanties, plus il se sent opprimé et s’enfuit, etc… dans un cercle vicieux dont il devient vraiment difficile de sortir.

Lancez votre séance de voyance avec nos oracles !

 


Est-ce qu’il est fait pour moi ?

Les amours difficiles se caractérisent par une grande intensité émotionnelle qui fait généralement défaut dans les relations plus normales.
C’est pourquoi, même si la relation cause plus de souffrance que de joie, les personnes impliquées ne peuvent pas (et souvent ne veulent pas) renoncer à ce qu’elles considèrent comme un grand amour.

Comment alors comprendre si les difficultés que vous vivez avec votre partenaire font partie des problèmes inévitables du couple (qui n’épargnent même pas les couples les plus soudés) ou si le signal que nous vivons une relation est nuisible à notre bien-être psychologique ?
La réponse est que les amours pathologiques ont des caractéristiques très spécifiques qui les différencient des amours « saines ».

Les caractéristiques des relations pathologiques

La relation vous fait souffrir
La souffrance vécue dans la relation est la première indication que quelque chose ne va pas comme il se doit.
Aucune relation n’est exempte de moments de crise, de malentendus et de conflits, mais l’amour sain a une fonction réparatrice et thérapeutique : ceux qui vivent une relation de couple satisfaisante se sentent plus sereins et confiants, ont plus d’énergie, travaillent mieux.

Au contraire, une relation pathologique influence fortement le bien-être psychologique et l’estime de soi : ceux qui vivent un amour malade sont malades, deviennent anxieux et déprimés et se concentrent souvent de façon obsessionnelle sur la relation au détriment du travail et de la vie quotidienne.
Mais bien que la relation cause un degré élevé de souffrance et d’humiliation, les personnes impliquées ne peuvent pas y mettre fin.

Plus tu m’humilies, plus je t’aime.

La particularité des amours pathologiques est que la maltraitance physique et psychologique du partenaire (même la froideur peut être une forme très subtile de maltraitance) semble faire tomber davantage l’autre partenaire amoureux, en effet, plus le partenaire qui « aime moins » se montre détaché et insensible, plus l’autre semble s’impliquer sentimentalement et s’attacher à la relation.
Les relations pathologiques ont une composante obsessionnelle : même si le partenaire vous fait souffrir, vous le voulez à tout prix.

On vit en espérant qu’il/elle va changer.

Une autre caractéristique de la relation pathologique est qu’il s’agit d’une relation vécue plus dans le fantasme que dans la réalité.
En d’autres termes, la relation n’est pas évaluée pour ce qu’elle donne réellement mais pour ce qu’elle pourrait donner si certaines conditions se produisaient (par exemple, s’il quittait sa femme, surmontait la phobie de l’engagement, etc.)
Les moments de bonheur sont rares, on vit en attendant que quelque chose se passe et que le partenaire change : souvent ceux qui sont impliqués dans une relation pathologique sont plus attirés par le potentiel du partenaire que par la personne réelle devant eux.
Rarement le partenaire est vu pour ce qu’il est, parfois il est mis sur un piédestal et idéalisé, plus souvent il est avec lui/elle espérant le changer grâce à l’amour inconditionnel.

Lancez votre séance de voyance avec nos oracles !

 


Perceptions à distance

L’observation à distance est également connue sous le nom de perception à distance. Avec Remote Viewing, le spectateur peut obtenir des informations à partir d’un lieu ou d’un environnement social spécifique dont il est spatialement séparé. L’observation à distance est une technique extrasensorielle. Grâce à cette technique, il est possible pour le voyant de percevoir des objets et des processus qui ne peuvent être perçus avec les cinq sens normaux tels que voir, entendre, sentir, sentir et goûter.

Ici, la cible, aussi appelée cible, est loin dans le temps et dans l’espace. Il en va de même pour une session de visualisation à distance. Le spectateur ne sait pas quoi percevoir ou voir. Lors de ces séances, les images ou les mots individuels sont souvent placés dans une enveloppe, qui est ensuite fermée. Le voyant peut alors utiliser ses capacités extrasensorielles pour reconnaître avec précision le contenu de l’enveloppe.

Bien sûr, il y a des gens qui ne croient pas en la perception à distance. Cela est souvent dû au fait qu’ils n’ont pas traité le sujet en détail. Parce qu’il est vraiment possible de percevoir ou de voir quelque chose qui n’est pas spatial ou temporel. Déjà dans les médias ont été rapportés quelques visionnaires, qui possèdent ce don spécial.

Ce n’est pas tout le monde qui veut effectuer un visionnage à distance qui a la possibilité de le faire. Souvent, c’est simplement que cette personne ne croit pas vraiment en la perception à distance. C’est très important que tu n’aies pas peur. Si ça ne marche pas immédiatement la première ou la deuxième fois, n’abandonnez pas. Essayez toujours de voir quelque chose avec votre technique extrasensorielle. En chacun il y a cette capacité, vous n’avez qu’à la faire remonter de l’intérieur vers la surface.

Vous souhaitez en savoir plus sur Remote Viewing ? Alors appelez simplement notre hotline super bon marché et laissez-nous vous donner une consultation téléphonique. Par exemple, faut-il le faire soi-même avant la perception à distance ? Vous avez des questions particulières sur ce sujet très particulier et très vaste ? Prenez contact avec l’un de nos conseillers professionnels. Ils peuvent vous aider à répondre à toutes vos questions ou vous donner des conseils sur ce qu’il faut prendre en considération lorsque vous regardez à distance. Vous avez également la possibilité de consulter nos applications gratuites.


Don de voyance

Le don de la clairvoyance est une occasion exceptionnelle d’obtenir des informations sur le monde sans l’aide de cinq sens scientifiques modernes (vue, odorat, toucher, ouïe et goût). Les anciens croyaient que cette capacité était inhérente à tout être humain. Mais comme toute autre propriété, elle doit être ouverte et formée. Mais comment développez-vous la clairvoyance ? Parce que si tu ne le fais pas, c’est une chance de te perdre.

La civilisation humaine s’est longtemps formée sur la base de la perception matérielle du monde. Et tout ce qui n’entre pas dans le cadre du réalisme est considéré dans une certaine mesure comme illusoire et fou. Néanmoins, dans la pratique, à côté des « grands de ce monde », il y a toujours un spécialiste en médiums, tous les jours dans tous les médias discutent du « monde mystérieux et de l’inconnu », les médiums et les sorciers exercent officiellement. Mais là n’est pas la question. Pour une raison ou une autre, on croit qu’une personne se développe harmonieusement si elle mène un mode de vie sain, fait de l’exercice et améliore son niveau intellectuel.

Alors pourquoi les capacités psychiques d’une personne restent-elles dans l’obscurité ? Et comment peut-on dire que le développement humain est harmonieux si une grande partie de la personnalité humaine reste dans un état atrophié toute sa vie ? La grande majorité des gens sont caractérisés par des limitations, peut-être parce que leurs brillantes capacités psychiques, qui ne correspondent pas à la considération matérielle du monde, sont restées dans leur enfance. Mais sans connaissances de base, comment découvrez-vous le don de la clairvoyance en vous-même ?

Détection des capacités psychiques

Une personne elle-même, déjà formée par la civilisation matérielle et ignorante (ou plutôt dense), peut-elle ouvrir ses capacités psychiques et comprendre le vaste monde réel ? Je ne crois pas, non. C’est comme offrir à un enfant de trois ans de cuisiner une fricassée. Mais il y a des méthodes par lesquelles le don se développe. Heureusement, ils ne sont pas perdus. La première chose à faire est de passer un test psychique. Il montrera dans quelle mesure une personne a des capacités et à quel point elle est exclue de sa psychophysique par l’éducation moderne. Un spécialiste, après avoir analysé les données, sera capable de construire une méthode pour développer la clairvoyance chez une personne particulière.

Mais, en règle générale, cette question ne s’intéresse pas aux personnes curieuses, et à ceux qui ont remarqué les signes de la clairvoyance. C’était peut-être une sorte de « flash » d’images du futur ou d’un passé inconnu, un sentiment. Peut-être, dans certaines situations, une personne voit-elle ce qu’elle doit faire. Il entend peut-être des voix, mais pas des illusions, mais de vrais conseils pratiques.

Souvent, c’est la manifestation des capacités psychiques écrasées d’une personne. C’est comme une sorte d’illumination, mais un esprit rationnel refuse d’y croire. On peut oublier les résultats de la clairvoyance et des tests « étranges », mais le plus souvent les gens commencent à penser à la nécessité de développer la clairvoyance. Mais il n’est pas recommandé de le faire soi-même, car on peut se perdre dans un monde inconnu.

Alors, les capacités psychiques se sont ouvertes, mais comment développe-t-on le don de la clairvoyance ? Les méthodes comprennent des leçons qualifiantes, y compris des exercices spéciaux visant à développer les capacités des débutants. Ces leçons sont mieux apprises sous la direction d’un spécialiste, car il est difficile pour les débutants d’évaluer objectivement les changements chez le spécialiste.

Tout d’abord, la science de la concentration est maîtrisée, sans laquelle il est impossible de développer quelque capacité que ce soit. Ensuite, le degré de concentration requis est maîtrisé. Au début, les exercices sont simples : se concentrer, par exemple, sur un point noir sur une feuille blanche. Les tâches deviennent alors plus complexes et les débutants se concentrent sur des photos, des images, des sujets tridimensionnels.

La prochaine étape est d’apprendre à voir ce qui est caché dans sa vision physique autour de nous. Les débutants cherchent des choses cachées, devinent des photos et des cartes à l’envers, regardent l’aura d’une personne, apprennent comment obtenir des réponses à des questions sur des objets tels qu’un pendule ou des runes. Une fois qu’une personne a appris à « voir l’invisible » dans un espace clos, elle voyage plus loin, tant dans l’espace que dans le temps. Mais ce n’est pas tout. L’hypersensibilité psychique s’est développée et la clairvoyance est peut-être en train de devenir. C’est-à-dire que les exercices ont enseigné aux débutants certaines techniques, mais il ne s’agit pas de « maîtriser le sujet », mais seulement sa compréhension et la maîtrise des connaissances de base. A partir de maintenant, la prochaine étape du développement des capacités commence.

Alors, comment apprend-on la voyance ?


Séance Channeling

La canalisation (aussi appelée channeling) est de nos jours de plus en plus comprise comme une branche de la divination. En canalisant, un médium de canal reçoit et transmet des messages d’êtres surnaturels ou d’êtres d’un autre monde, tels que des anges, des esprits, des maîtres spirituels, des défunts, etc. Les canaux peuvent être distingués de la clairaudience, de la clairvoyance, de la clairvoyance, de la clairvoyance, de la clairvoyance, de la clairvoyance, de la clairvoyance et de la clairvoyance ou même de l’intuition, car, dans la clairvoyance, par exemple, le média lui-même est la source des informations qu’il entend, un canal reçoit ou entend des messages en dehors de lui-même. Le phénomène de canalisation est décrit dans de nombreuses cultures et religions, comme dans la Bible où Moïse n’écrivait pas lui-même les 10 commandements, mais les recevait par Dieu. Une tradition forte a des canaux dans les cultures et religions chamaniques, dans lesquelles le contact avec les ancêtres et les esprits est cultivé. Certaines religions sont même basées sur des canaux de médias qui ont été par la suite déclarés prophètes et leurs annonces sacrées.

Le terme « channeling » s’est établi dans les années 70 du siècle dernier et a été inventé, par exemple, par des médias tels que Jane Roberts, qui à la fin des années 70 a noté et publié des messages d’un être appelé « Seth ». Ces « conversations avec Seth » façonnent encore aujourd’hui la communauté ésotérique dans le monde entier, tout comme les canalisations de Lee Carroll, par exemple, qui transmet des messages d’un être appelé « Kryon » aux hommes. Recevoir des messages de personnes décédées relève aussi à proprement parler de la canalisation, mais est considéré séparément dans l’ésotérisme ; dans ce cas, on parle davantage de contacts dans l’au-delà que de canalisation.

Les anges ?

Très populaire est la canalisation des anges, des anges gardiens et des archanges (par exemple l’Archange Michel, Gabriel, Raphaël, Uriel…) ou des saints comme Marie Madeleine, Marie ou Jésus (ou Sananda).
La canalisation accompagne l’humanité depuis des milliers d’années. Alors qu’à ses débuts, elle était encore très liée aux pratiques et aux contextes religieux et spirituels, ces dernières décennies, on la trouve de plus en plus dans le domaine de la connaissance de soi, de l’aide à la vie et surtout dans les conseils de vie modernes et ésotériques.

Channeling est un terme anglais qui signifie « canaliser » ou se faire un « instrument de Lumière » afin de pouvoir entrer en contact avec les « Intelligences Supérieures » en tant que Guide. En canalisant, vous pouvez « lire » plus tard des messages de haut niveau spirituel et d’une sagesse infinie. La naissance de tout être humain est assistée par des Êtres de Lumière qui guident les vies humaines tout au long de leur existence.

Tout le monde peut se brancher et recevoir les messages du Light Guide. Grâce au Channeling, vous pouvez écouter votre propre Guide et ses vibrations. Le channeling est un moyen de se rapprocher de notre Super conscience et de se connecter avec notre partie la plus pure, la partie spirituelle sans espace et sans temps, notre véritable essence. Les Guides sont considérés comme des entités bien définies qui, autrefois vivaient sur Terre, ont maintenant la tâche de nous aider spirituellement. Mais cela n’a rien à voir avec le spiritisme, car cette pratique cherche le contact avec les âmes des morts. Ils nous aideront à mieux nous connaître nous-mêmes et à rétablir le contact avec notre âme, notre vrai Soi, notre partie spirituelle, notre Lumière.

L’Esprit Guide est un être de Lumière au-delà de la chaîne des réincarnations. En même temps, c’est l’aspect sage de notre Soi Supérieur, car à ce niveau nous ne sommes pas séparés du divin. La canalisation est souvent comprise comme la capacité de parler avec son propre guide spirituel par l’intermédiaire de la canalisation (médium). Le conseil de l’Esprit Guide est un conseil de Lumière, qui ne coïncide pas toujours avec ce que l’on aurait dû choisir pour soi-même, mais qui, si nous décidons de le suivre, améliore toujours notre vie ainsi que celle des gens qui nous entourent.

Si nous vivons une période particulièrement difficile dans notre vie privée ou professionnelle, le guide spirituel nous montrera la meilleure façon de résoudre nos problèmes. Il ne faut pas se leurrer que tout est simple : l’Esprit Guide nous montre le chemin, mais c’est à nous de le suivre.

Les esprits guides peuvent aider énormément pour :

  • guérir physiquement, émotionnellement, mentalement et spirituellement ;
  • donner des conseils sur les décisions importantes de la vie et le développement de ses propres capacités en général ;
  • communiquer avec un être cher décédé pour faire savoir au conjoint en deuil qu’elle va bien ;
  • ouvrir des canaux créatifs ;
  • fournir de l’aide pour le voyage astral ;
  • aider à la divination ;
  • mettre les âmes sœurs en contact ;
  • faire l’expérience des vies passées ;
  • trouver votre mission spirituelle et votre but dans la vie.

Lancez votre séance de voyance maintenant sans attente et sans CB

 


Voyance cartes Lenormand

Les cartes Lenormand appartiennent à la classe des cartes de voyante et donc au domaine de la voyance en ésotérisme. Avec les cartes Kipper et Skat, elles comptent parmi les cartes de diseuse de bonne aventure les plus populaires dans l’espace internet Suisse.

Il existe deux types de cartes, les « grandes » et les « petites ». Leurs noms sont dus au nombre de cartes, car si les petites cartes sont composées de 36 cartes individuelles, les grandes cartes sont au nombre de 54 et les deux jeux portent le nom de la diseuse de bonne aventure parisienne Marie Anne Adélaide Lenormand (1772-1843), qui prophétisait à des personnalités comme Napoléon Bonaparte.

Cependant, il est peu probable que les deux ponts aient été conçus par elle. Au moins on peut l’exclure avec les petites cartes plutôt qu’avec les grandes, qui pourraient au moins théoriquement venir d’elle. Il est intéressant de noter, cependant, que ce sont les petites cartes qui ont probablement été nommées d’après la célèbre diseuse de bonne aventure à des fins publicitaires seulement, les cartes qui sont les plus communes des deux jeux.

Nous utilisons toutes les versions en Cartomancie !

Les petites cartes Lenormand sont disponibles en plusieurs versions. La plupart du temps, ils sont illustrés, numérotés et fournis avec des dictons ou des photos de cartes de skat. Ses images montrent des animaux, des bâtiments, des phénomènes naturels, des objets et des personnes ; cette dernière ne s’applique cependant qu’à quatre cartes de l’ensemble du jeu, ce qui est inhabituel par rapport aux autres cartes de voyante et constitue également leur caractère neutre, que de nombreux connaisseurs apprécient beaucoup.

Ainsi, les petites cartes Lenormand sont également très appréciées des diseuses de bonne aventure en tant que jeu de cartes complet et permettent une vision claire de tous les domaines imaginables de la vie et même des interprétations psychologiques.

Lancez votre séance de voyance maintenant sans attente et sans CB

 


Voyance conseil

Y aura-t-il une étincelle ou un coup entre un bélier et une balance ? Est-il préférable de se fier aux conseils d’une Vierge ou d’un Gemeaux pour prendre des décisions financières ? Vous impressionnez un tireur avec des compliments ?

L’astrologie apporte des réponses à tout cela et bien plus encore. En plus du signe du zodiaque, d’autres facteurs jouent également un rôle important dans un horoscope.

Demandez à nos astrologues professionnels de voyance.ch quel potentiel personnel votre horoscope de naissance individuel a à offrir ou faites-vous créer un horoscope de partenariat pour vous si vous souhaitez savoir quelles opportunités et quels défis votre relation vous offre ou un horoscope amoureux si vous voulez savoir quand vous aurez une rencontre prometteuse.

Lancez votre séance de voyance maintenant sans attente et sans CB

Aimeriez-vous qu’un travailleur de lumière vous aide à résoudre vos blocages ? Vous aimeriez avoir un traitement de Reiki ou une guérison quantique directement au téléphone sans temps de démarrage ? Vous voulez savoir si vos chakras sont équilibrés ou quel animal de pouvoir vous accompagne ?

Nos spécialistes de l’énergie vous aideront avec leurs nombreuses années d’expérience !

Vous avez des questions sur le travail avec votre enfant intérieur, vous aimeriez en savoir plus sur les fleurs de Bach ou vous vous intéressez aux constellations familiales ou au Feng Shui ? Vous vous demandez comment les guérisseurs spirituels guérissent et quel est exactement le troisième œil ?

Chez Voyance.ch, vous êtes au bon endroit avec ces questions, car nos conseillers expérimentés sont à votre disposition 24 heures sur 24 avec leurs vastes connaissances !

 


FAQ divination

Petit résumé de l’histoire de la divination.

La lecture des cartes était demandée dans toutes les sociétés et à toutes les époques.

Commençons le troisième avant le millénaire chrétien. Déjà au cours de ce siècle, des documents ont été trouvés en provenance de l’Est, ce qui le prouve. Pendant cette période, il y avait déjà des pratiques concernant les prophéties et les interprétations de l’avenir. Les gens qui étaient prophètes devaient toujours être associés aux dieux de l’époque. De nombreux rituels sacrificiels ont été pratiqués à cette époque et des prophéties ont été prophétisées.

Il y avait aussi des diseurs de bonne aventure et des druides parmi les Teutons et les Celtes. Les druides, qui s’immisçaient de plus en plus dans la politique. Les druides étaient des membres de la noblesse. Elle a fait des études de philosophie et de religion. Les Celtes descendaient plutôt de la société des communautés sacerdotales. Les Celtes étaient considérés comme des intellectuels, ils étaient aussi philosophes, astrologues, juristes et magiciens. La plupart des peuples archaïques se sont emparés de la proto-astrologie, qui diffère de l’astrologie actuelle. Proto – L’astrologie requiert des connaissances mathématiques.

Dans la Babylone antique, des milliers d’années avant notre ère, l’astronomie était à l’ordre du jour. Les constellations étaient des villes arrangées, des planètes en mouvement et aussi certaines personnes et états.

Ce n’est que dans la Grèce antique que les voyants étaient considérés comme un cadeau. C’étaient des personnes qui se symbolisaient à nouveau avec les dieux et les rêves devaient être considérés comme une communication divine. C’est ainsi qu’est née l’interprétation des rêves. A cette époque, les premières écoles d’astrologie ont été créées. L’oracle de Delphes était à l’époque le médium le plus célèbre de la Grèce antique. Il y avait beaucoup de lieux saints et bénis où les prophéties avaient lieu dans la Grèce antique. La Pythie a toujours été soutenue par les prêtresses avec leur aide sacrifices rituels ont été pratiqués.

Au Moyen Âge, le christianisme était une source d’intérêt pour l’avenir et l’au-delà. La cryptographie était un sujet très important. À la fin du VIe siècle, les prophéties étaient omniprésentes et encore plus populaires. D’importants projets n’ont jamais été lancés ou entrepris sans une prédiction. Les services de sorcières étaient plus en demande que jamais auparavant. Plus tard, il y a eu des sorcières – des brûlures. L’église s’est ainsi débarrassée des gens qui étaient dangereux ou désagréables pour eux.

Dans les époques plus tardives, par exemple à la Renaissance, la voyance devint de plus en plus célèbre. Madame Lenormand a montré aux nobles et aux puissants leur avenir.


Avis Google
close slider