Archives août 2019

Voyance immédiate

Bienvenue sur notre site de voyance. Nous sommes des passionnés capable de répondre à toutes sortes de questions. Avec nous c’est uniquement de la qualité ! Nous avons travaillés les choses avec 100% de qualité avec les meilleurs spécialiste en voyance de Suisse ! Pas de déception avec nous ! Votre voyance sera immédiate et aidante pour résoudre vos problèmes !

Votre voyance immédiate pour résoudre vos problèmes en Suisse

Nos voyants et voyantes experts de leur domaine travaillent depuis chez eux à Lausanne, Morges, Genève et toutes villes de Suisse. En allant sur le site si vous les voyez disponible c’est que vous pouvez les appelez ! Lisez leur fiche de présentation et vous en saurez plus sur leur philosophie et leur expérience dans le domaine de la voyance. Votre prestation sera ainsi vraiment immédiate et sans attente ! Vous pouvez nous poser des questions sur l’amour, sur la famille, sur le travail, sur la chance, sur votre avenir amoureux autant que votre avenir professionnel !

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Crystal fait partie de nos meilleures voyantes ! Elle est capable de voir des choses et de sentir des énergie d’une manière que vous ne pouvez pas imaginé avant de l’avoir vécu ! Appelez là sans attendre pour une voyance immédiate et très efficace ! Toute notre équipe travaille avec une passion sans bornes ! Nous voulons vraiment vous aider à résoudre toutes situations et toutes sortes de problèmes !

Vous manquez d’idée sur les questions à nous poser :

  • Vais je retrouver le grand amour de ma vie ?
  • Est-ce que mon mari m’aime encore ?
  • Puis-je espère trouver un emploi prochainement ?
  • Savez-vous si mon fils est heureux avec sa femme ?
  • Comment puis-je aide ma belle-fille à devenir mère ?
  • Je voudrais savoir l’avenir et la destinée de mon fils qui va bientôt naître ?
  • Je voudrais savoir ce que me réserve l’année 2019 !

La voyance sans attente et immédiate c’est maintenant ! Appelez-nous !

Texte proposé par Crystal une de nos meilleures voyantes

 


Trouver le grand amour !

Mais qu’est-ce qui vous empêche de trouver l’amour de votre vie, l’homme qu’il vous faut ? Il peut y avoir 6 raisons. Lisez ici !
1. Syndrome du Prince Charmant

Tu es hyper-critique à l’égard des gars que tu connais et tu n’en as jamais assez d’un. Vous cherchez l’homme parfait, mais il n’existe pas dans la réalité. Considérez que vous pourriez souffrir du syndrome du prince charmant, c’est-à-dire que vous cherchez un personnage de conte de fées et non un vrai homme en chair et en os, avec tous ses mérites et ses défauts. Vous voulez sortir avec un professionnel, financièrement stable, beau, athlétique, riche, fidèle, sincère et follement amoureux de vous : mais il existe ? Plutôt que de chercher l’homme impossible, essayez de donner une chance aux gars que vous rencontrez et découvrez s’il vaut la peine de continuer vos connaissances. Ne soyez pas immédiatement hypercritique, mais apprenez à connaître la personne devant vous et mettez de côté les normes trop élevées qui ne correspondent pas à la réalité : vous devez prendre un bain dans la vraie vie et baisser un peu vos exigences.
2. Peu d’estime de soi

Vous vous sentez inesthétique même si vous n’avez rien de mal : vous êtes belle, jeune, sensuelle (et lisez Cosmo !), mais vous ne croyez pas en votre capacité à séduire. Allez au gymnase, mangez sainement, mais vous avez mille problèmes avec vos cheveux, votre maquillage et vos tenues. Allez, tu as juste besoin d’un peu d’estime de soi. Mettez de côté les mauvaises pensées à votre sujet et faites cet exercice : regardez-vous dans le miroir et analysez vos forces et vos faiblesses. Notez-les sur une feuille de papier et améliorez ce que vous pensez être défectueux. Fixez-vous des objectifs réalisables et ne prétendez pas être Belén Rodriguez (parce que vous êtes peut-être meilleur et ne le savez pas). Visez vos mérites : avez-vous un beau sourire ? Souriez ! Vous avez de beaux yeux ? Mettez-les en valeur avec le bon maquillage. Vous avez une bouchée sensuelle ? Utilisez le rouge à lèvres de la bonne façon ! Vous avez de belles mains ? Chacun d’entre nous peut être extrêmement fascinant si nous voulons : apprendre du langage corporel pour vous proposer pour le mieux et vous verrez l’intérêt que vous susciterez autour de vous.

3. Trouver un hobby

Un passe-temps est la clé pour regagner votre confiance en vous et être capable de vous cultiver en tant que personne. Soyez passionné par quelque chose que vous aimez et dont vous vous sentez bien et vous verrez que cela vous rendra plus détendu et empathique avec les gens. Vous trouverez peut-être l’homme que vous aimez en raison d’un hobby : avoir des choses en commun facilite la conversation et vous rend immédiatement disponible pour vous rencontrer et vous écouter les uns les autres.
4. Le sens de l’humour

Quoi de plus sensuel qu’une femme qui sait rire avec goût ? D’une femme drôle et joyeuse ? La gaieté est contagieuse et la bonne humeur l’est aussi. Avec le toucher et la gentillesse, vous pouvez toujours être ironique et frapper avec vos phrases à effet. Les femmes qui piquent sont brillantes et exsudent une sensualité écrasante. Entraînez-vous dans le miroir et apprenez à vous amuser en éliminant toutes les nuances exagérées. Utilisez votre langage corporel pour donner confiance au partenaire qui vous intéresse et vous verrez que vous serez largement récompensé par son attention.

5. La finance sur le terrain

Peut-être ne pouvez-vous pas vous permettre de sortir tous les soirs et vous pensez que le fait de ne pas avoir une situation financière rose peut être un obstacle pour trouver le bon partenaire. Mais l’argent n’a jamais été un obstacle au véritable amour, au contraire, vous avez peut-être plus de chances de trouver le bon homme parce que l’argent n’est pas le point central dans cette phase de votre vie. Vous êtes une femme complète même si le compte bancaire n’est pas à son meilleur : prenez vos ressources et cherchez toutes les activités que vous pouvez faire gratuitement : des concerts, aux soirées entre amis, il y a des milliers d’occasions à utiliser pour rencontrer des gens nouveaux et intéressants.

6. Vous voulez rester célibataire

Inconsciemment, tu n’es pas prêt à avoir un partenaire. Vous êtes probablement amoureux de l’amour et vous n’êtes pas encore prêt à tomber amoureux d’une personne en chair et en os. Rien de mal, l’important est que vous en preniez conscience pour ne pas vous tourmenter dans de longues et épuisantes recherches qui ne vous mèneront nulle part. Demandez-vous quels avantages vous obtiendriez si vous étiez un couple et combien vous seriez prêt à donner dans une histoire d’amour. Ces deux questions peuvent faire la différence : si vous ne vous sentez pas capable de vous ouvrir à l’amour, oubliez-le et fermez ce rêve, pour l’instant, dans un tiroir. Mais soyez prêt à le réviser dès que vous sentez que le bon moment vous convient.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Crystal une de nos meilleures voyantes

 


Orgasme multiple ? Vrai ou faux ?

L’orgasme multiple a la même aura mystique que l’orgasme simultané : tout le monde le veut et beaucoup le recherchent, convaincus que les deux apportent un plaisir absolu qui ne peut être atteint avec un seul orgasme. En réalité, on vit très bien sans orgasmes multiples et simultanés, car ils ne sont pas indispensables à une sexualité de couple satisfaisante.

L’orgasme multiple, ce qu’il est et comment l’atteindre

Combien de femmes ont déjà de la difficulté à atteindre un orgasme seules ? Il y en a tellement ! Et combien d’hommes souffrent d’éjaculation précoce ? Il y en a tellement. Bien sûr, il ya des femmes qui peuvent avoir des orgasmes multiples sans effort, peut-être parce qu’ils sont simplement plus prédisposés à cette expérience ou simplement parce qu’ils se laissent aller sans problèmes au plaisir.
L’idée d’essayer ou de laisser les gens essayer des orgasmes multiples, cependant, ne devrait pas devenir une obsession, mais il est important que cela reste un jeu, une des nombreuses possibilités qui peuvent être expérimentés dans le monde de l’érotisme.

 

Orgasmes séquentiels et multiples

Il est important de distinguer ces deux types d’orgasmes ; après chaque orgasme séquentiel, en fait, il est essentiel de faire une pause, même courte (appelée période réfractaire), nécessaire pour reprendre la relation avec un autre orgasme ou d’autres orgasmes. Cette façon de vivre le plaisir est à la portée de beaucoup de femmes, quand le partenaire continue à stimuler le clitoris, et de beaucoup d’hommes qui n’ont pas besoin de longues pauses entre une éjaculation et une autre.

L’orgasme multiple, d’autre part, n’a pas de pause, la tension sexuelle et l’excitation ne diminue jamais, tout comme l’orgasme ne nécessite pas de règles réfractaires. Il se poursuit avec une vague de plaisir après l’autre, dans une situation d’excitation continue, qui fournit des pics de plaisir élevé.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Crystal une de nos meilleures voyantes

 


Toujours occupé, comment mettre de l’ordre dans ses affaires?

Bonjour je suis Blanca, je suis médium, depuis mon jeune âge j’ai commencé à avoir des visions que j’ai bien développé mon âge adulte. Aujourd’hui je vais vous raconté l’histoire d’un monsieur que je garde l’anonymat et je vais utilisé un nom d’emprunt, alors c’est l’histoire d’un monsieur appelé Simon qui travail dans les relations internationales, alors c’est quelqu’un qui se déplace beaucoup et un soir en arrivant chez lui il à jeté son sac sans bien rangé les papiers important qui se trouvaient à l’intérieur  et quelques jours il prit son envole mais avec un autre sac, dans la journée on lui annonça qu’il devrait faire un voyage dans trois semaines, donc après son travail il à décidé d’aller prendre un verre avec des collègues la soirée fût belle et il prit le chemin de sa maison et arrivant chez lui comme d’habitude dans son désordre il jeta à nouveau son autre sac et entra dans douche pour prendre le bain et après il se mît au lit, le matin suivant vis versa et les jours passèrent et il arriva à la 3 ème  semaine il fit ces bagages mais le plus important c’était ces papiers il ne les trouva pas, il à fouillé toute la maison il ne trouva rien, il appela son bureau pour demandé à sa secrétaire de voir dans ces documents mais celle-ci ne voyait rien, et Simon continuait de fouillé mais toujours en vain, quelques temps plus tard sa secrétaire lui rappela et lui donna mon numéro pour me joindre, il demanda à sa secrétaire si c’était vrai que les médiums voient elle lui rassura et Simon composa mon numéro pour me soumettre son problème mais il était tout en panique je lui ai demandé de se tranquillisé puis je lui ai demandé à nouveau de regardé dans son salon, il me dit qu’il l’avait déjà fait je lui ai dis de regardé dans son sac, je voyais que ces papiers étaient étouffés dans un sac et il prit la peine de regardé dans le sac et il les trouva et me remercia en me disant que je lui ai sauvé la vie et le soir même il effectua son voyage après quelques temps, de son retour de voyage il m’appela a nouveau pour mon travail en ligne et depuis ce jour il a remit mon site à ces collègues il leurs demanda de me joindre sur ce site Voyance.ch

 

Article écrit par Blanca 

 

 


Libérer d’un fardeau qu’on a pas souhaité

Bonjour je suis Mariam voyante depuis plusieurs années , au son de votre voix mes guides interviennent pour vous dans tout les domaines de votre vie. Je  vais vous raconter une histoire pour ne point exposé ma cliente je vais utilisé un pseudo Larissa est une jeune femme qui a fait m’as connaissance par le biais d’un ami a elle. Larissa vivait avec un lourd fardeaux qui la rongeait l’esprit en effet Larisa avait eu des rapport avec le meilleur ami de son mari et depuis se jour se dernier la faisait du chantage de le payer chaque fin du moi pour qu’il ne disent rien a son mari et elle étais fatigué et vivait un moment de stress  et voulais savoir quoi faire pour réglé se conflit . Nous avons d’abord fait des exercice respiratoire en suite je les conseillé de dire la vérité a son mari, qu’elle devrait d’abord pensé a sa santé que son mari l’aimait et que tout devrait entré dans l’ordre après. Puis nous avons fait un travaille de 3 jours qui consistait a  allumer des bougies parfumé de rose et en suite prié pour a doucir son mari et le troisième jours dire la vérité a son mari. 10 jours après elle m’as contacter pour me remercier et me dire que son mari était fâché mais pas trop et qu’il avait porter plainte contre son ami pour escroquerie. Vous pouvez me joindre sur voyance.ch

 

Article rédigée par Mariam

 

 


Aider sa famille et accrocher un travail

Bonjour je suis Soraya médium, ma voyance est claire et précis. Je répond a toute vos questions. je vais vous faire le résumé d’une histoire vécu. je vais utilisé un pseudo pour garder confidentiel l’identité de mon client. Bernard est un homme de la quarantaine qui a eu a me joindre car il était a la recherche d’un travail depuis 8 mois et il était très fatigué de cette situation car il avait une famille à nourrir et que sa femme était paralysé  et il voulais savoir comment faire si il allait trouvé du travail. J’ai eu a tiré  des carte et j’ai vu que Bernard devait faire un travail qui consistait a écrire sur une feuille blanche  le nom de 3 société dans  lesquels  il n’avait pas encore déposé des dossiers et en suite mettre cette feuille dans une bouteille en verre et laisser poser. 3 jours en suite se laver le visage et les pieds chaque matin pendant 3 jours en allant déposé les dossiers . 7 jours après il m’as appelé pour me remercié car il avait trouver du travail dans deux de c’est trois société et les heures était  très abordable. Vous pouvez me joindre sur taralogue.be

 

Article crée par Soraya


Il m’a quittée et je ne sais pas quoi faire

Tu as passé une semaine à te comporter comme Bridget Jones, à te rouler dans des couvertures et à manger tous les bonbons que tu as trouvés dans le garde-manger.

La phase que vous traversez n’est pas facile, mais vous devez trouver un moyen de reprendre votre routine, en acceptant la fin de votre histoire d’amour.

Comment recommencer après la fin du couple
Dans cette situation, il n’y a pas d’âge, de situation économique ou familiale qui compte : se résigner à la fin d’une relation est douloureux en toutes circonstances.

Vous êtes probablement la cible d’amis et de parents qui, sans avoir vécu cette expérience à la première personne, vous disent qu’il faut éviter d’y penser, que ça aurait dû être comme ça ou que « fermer une porte ouvre une porte ».

Ces caresses sur le dos n’amélioreront probablement pas votre humeur. Vous devrez vous résigner à l’idée que c’est un moment à traverser par vous-même, en prenant le calme et le temps dont vous avez besoin.

La fin d’une histoire d’amour : Mars vs Vénus

Toute différence entre les hommes et les femmes semble disparaître à la fin d’une relation. C’est la voyante qui vous le dit !

C’est commun à tout ce sentiment de vulnérabilité et de vide parce que ce que vous vivez est un vrai deuil, la perte d’un être cher.

6 phases à franchir à la fin d’une relation
Après le dernier « assez », chaque nouveau venu est confronté à des phases communes.

L’intensité et la durée de ces périodes sont extrêmement subjectives et dépendent principalement de notre caractère.

1 – Rejet
Cette étape est typique des ruptures soudaines et inattendues : au début, le cerveau et le cœur nient la fin parce qu’ils ne sont pas prêts à accepter que tous les plans, projets et attentes sont flous.

2 – La colère
La prise de conscience qui suit la phase de déni entraîne généralement un sentiment négatif comme la colère.

Cette colère (peut-être même envers nous-mêmes et les erreurs que nous pensons avoir commises) doit être comprise et évacuée. Ce n’est qu’ainsi qu’il sera possible de sortir de l’impasse.

Un conseil : dans ces moments-là, évitez le social comme s’il s’agissait de la peste. Même si nous n’avons aucune base scientifique pour vous le prouver, regarder les apéritifs ou les nouvelles flammes de l’ex ralentit votre chemin vers la sérénit

3 – « Si…. »
La phase qui suit la colère est peut-être encore plus difficile à surmonter parce qu’en ce moment l’idée mûrit que la fin de la relation ne dépend que de vous.

Pour cette raison, il est courant de contacter le partenaire dans le but de conclure un marché, de se rétracter et d’essayer de réparer leurs dommages en admettant leur responsabilité.

4 – Tristesse
C’est la conséquence naturelle de ce que vous venez de vivre. Après vous être demandé « comment ça aurait été si… », et peut-être en avoir parlé à votre ancien partenaire sans succès, vous devez faire face à la tristesse.

A ce stade, vous les avez tous essayés et vous vous abandonnez à ce sentiment parce qu’il n’y a aucun moyen d’échapper à la situation ou de la réparer.

Même si vous devrez probablement faire un effort pour le faire, essayez de sortir et de vous distraire, en mettant temporairement de côté la mélancolie que vous ressentez.

5 – Acceptation
C’est toi qui l’as fait.

Vous avez atteint la paix que vous vouliez à la fin de votre histoire et au début de ce voyage émotionnel.

A ce stade, vous avez été à la merci de toutes les émotions possibles. Maintenant, il est enfin plus facile d’accepter ce qui s’est passé et de voir clairement la lumière au bout du tunnel.

6 – Un nouveau départ
La conséquence naturelle de l’acceptation est le désir de revenir dans le jeu. Enfin, vous pouvez vous donner une autre chance et essayer de retrouver l’amour.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Crystal une de nos meilleures voyantes

 


Je cherche l’amour

Nous recherchons tous l’amour et pourchassons les contes de fées « et avons vécu heureux jusqu’à la fin de nos jours », mais parfois nous perdons l’espoir parce que, autant que nous le cherchons, la fin heureuse ne vient pas. Tu n’as jamais pensé que c’était peut-être ça le problème ? Chercher l’amour de façon obsessionnelle, c’est parfois exactement le contraire.

Inutile de chercher un partenaire avec insistance de peur d’être seul, il faut bien clarifier ses idées. Tout d’abord, après chaque pause, il est bon de prendre le temps de raisonner et de méditer sur ce qui s’est passé et peut-être de comprendre quel genre de personne vous espérez rencontrer dans le futur.

Ne cherchez pas quelqu’un au hasard, ayez une idée claire de qui vous voulez à vos côtés. Il ne s’agit pas d’être exagérément exigeant en se fixant un idéal parfait, mais c’est une ligne directrice qui doit vous aider à éviter d’éventuelles déceptions.

Il n’est pas nécessaire de dire à tout le monde que vous êtes célibataire et à la recherche de quelqu’un, vous serez désespéré et obsessionnel. Laissez-vous aller et amusez-vous à rencontrer de nouvelles personnes. Commencez des relations de connaissance et d’amitié et cultivez-les avec sérénité et sans souci. Essayez d’apprécier toutes les étapes qui précèdent une relation et sachez qui vous êtes en face de vous car en passant à la hâte par ces étapes, vous vous retrouverez avec quelque chose d’improvisé et certainement pas le conte de fées que vous attendiez.

Si vous êtes déçu et découragé, ne vous lancez pas dans une course à la recherche d’amour et ne vous adonnez pas à des activités que vous aimez ou que vous avez toujours voulu vivre mais que vous n’avez pas eu le temps de vivre. Qui sait si vous ne rencontrez pas quelqu’un de spécial au moment où vous ne le cherchiez pas ! Profitez de la vie parce qu’une personne ensoleillée, heureuse et passionnée peut sûrement attirer l’attention sur elle en intriguant plus facilement un admirateur potentiel.

Souvent, quand on ne cherche pas l’amour si fort, c’est lui qui nous trouve !

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Crystal une de nos meilleures voyantes

 


Questions à poser en voyance

À un autre moment de fatigue, j’ai informé mon amie de mon intention de mettre fin à la relation. Il s’y est opposé : Vous ne pouvez pas faire cela ; vous n’avez pas terminé votre tâche. Cependant, est-ce que c’est le fardeau de la tâche (vers son esprit comme fin en soi ou vers la Vie à travers la nôtre) que je sais (spirituellement et spirituellement) pourquoi j’ai accompli cette tâche, ou je sais (combien je n’aurais jamais imaginé savoir) pourquoi cette tâche est toujours en cours ? Si, comme je vous l’ai dit dans le texte précédent, un esprit du mal défend l’œuvre de mon esprit (les divers écrits), on devrait en conclure qu’ils sont mauvais. Sans préjudice du fait que rien d’autre que la Vie (Esprit auquel je me réfère pour m’identifier) et que s’il y avait donc un acte défensif, était donc permis par la Vie, qu’est-ce qui nous empêche de penser que c’était une volonté de vie (c’est-à-dire de bien) même infime, de mettre cet esprit pour défendre mon travail ? Elle peut empêcher ce que nous savons du bien et du mal, mais ce que nous savons, puisque nous ne le savons pas depuis le début, qu’est-ce que c’est, comparé à ce que la Vie sait ? Aussi longtemps que ça l’est, il ne s’agit de rien. Une fois, cet esprit (à condition qu’il soit dans le mal, c’est tout à voir dans quel état du Mal) à travers le médium mon ami s’est tourné vers moi pour une écriture médiumiste, en disant : « Israël, aide ton peuple. « Jacob a été nommé Israël par un esprit. J’ai été appelé Israël par un esprit. Jacob s’est allié à la Vie. Avant de me diriger vers la Vie, j’étais allié à une vie. Même Jacob, avant sa rencontre avec cet esprit, était allié à la vie : celle du groupe dont il était à la tête. On peut donc dire que Jacob et moi (chacun pour son propre état et donné à chacun pour son propre état) sommes spirituellement venus s’allier avec l’Esprit de Vie après avoir été alliés avec sa vie. Si cet esprit a défendu les écrits, l’a-t-il fait parce qu’ils peuvent aider le peuple dont, selon lui, je serais Israël, mais serais-je du bien ou du mal, ou serais-je « Israël » du peuple qui est Israël parce que, pour le meilleur ou pour le pire, il est allié à la Vie ? En élevant la pensée vers le Principe, si un peuple est appelé « Israël » parce qu’il est allié à la Vie, alors « Israël » est-il tous les peuples qui, par l’Esprit donné, allient leur vie à la Vie ? Avant chaque nom, cependant, il y a la Vie d’où provient chaque nom. En ce sens, tous les peuples qui, au nom de la vie, s’allient à la Vie, quel que soit leur nom, sont alliés à ce qui a commencé : l’Esprit. D’après ces considérations, qui m’a demandé d’aider cet esprit ? La vie d’un peuple (Israël) ou celle du peuple de la Vie : prénom et nom universel (Vie) de ceux qui vivent selon Son nom ?

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Vincenzo un de nos meilleurs voyants

 


Sortir d’un chagrin d’amour

Votre lien est rompu pour un certain nombre de raisons, probablement très valables, mais pour vous, il est impossible de faire la paix avec ceux-ci et de passer à autre chose, pour vous, cet échec est inacceptable.

« On ne peut pas se quitter ! Elle m’aime toujours, après tout, peut-être qu’elle ne fait que me tester ! »

Ou peut-être que c’est Dieu lui-même ou le destin qui veut tester la force de votre amour !

Eh bien, mec, tu es malade. Il est temps d’ouvrir les yeux, parce qu’il est évident que quelqu’un ou quelque chose dans votre tête vous empêche de voir la vérité sur votre visage et de vous enlever la conviction que, malgré la ruine de votre relation et sa médiocrité, vous êtes à tout prix destinés à être ensemble.

C’est mal !

C’est ça, entrer dans l’une de ces quatre étapes de l’amour obsessionnel….

L’amour romantique – obsessionnel et les quatre niveaux de désespoir ! Parole d’expert en voyance !

1) Lettres d’amour, cadeaux surprises, albums photos qui vous rappellent vos meilleurs souvenirs ensemble….

2) Téléphonez aux meilleurs amis de l’ex, appelez ses parents pour leur dire que c’est à cause d’elle qu’elle a fini et convainquez-les de la convaincre de revenir avec vous.

3) Messages de harcèlement, embuscade devant son appartement, au travail ou à l’université, écriture d’états pathétiques sur tous les réseaux sociaux, comme : « J’ai perdu ma raison de vivre » ou quelque chose comme ça….

4) Menace de suicide ou de mutilation, ou de consommation d’alcool dans les rivières, puis de prendre le volant ou de prendre des drogues dangereuses. Certains font même des grèves de la faim.

Je ne peux que vous plaindre, mais je vous assure que toutes ces étapes vous rendent pitoyable. Je dois avouer que personnellement ça m’est arrivé dans le passé, mais je me suis regardé dans le miroir, quelques années plus tard, je me suis dit : « Mec, tu es vraiment pathétique, tu sais ? Pas d’honneur, pas de fierté, tu as fait le tapis devant une fille que tu avais déjà faite toi-même. Tu étais littéralement aveuglé par tes sentiments, ta colère et ta jalousie. »

Le pire, c’est que mes meilleurs amis, bien sûr, avaient raison depuis le début. Ils m’ont dit de ne pas exagérer, de descendre les pieds sur terre. Mais je voulais montrer au monde la force de mon amour. Heureusement, à l’époque, nous n’avions pas Facebook pour nous humilier publiquement….

Vous en avez un autre ? Et c’était ta première petite amie ? Comment peux-tu l’oublier si tu étais marié ? Comment sortir de cet amour obsessionnel ?

Il est temps de la guérir et de la faire descendre du piédestal !

Elle était vraiment merveilleuse ? Était-elle une femme de plus de 10 votes, un mannequin ou une strip-teaseuse ? Qu’a-t-elle fait pour t’impressionner ? Vous fascinait-elle à cause de ses études ? Ou pour son travail caritatif ? A-t-elle découvert le remède contre le cancer ou a-t-elle trouvé le vaccin contre le sida ? Non ? Eh bien, il est temps pour vous de….

1) Rencontrer d’autres filles !!!!!!

Evidemment, en ce moment ils vous sembleront tous de mauvais goût… Parce que vous passerez tout votre temps à essayer de les comparer à votre ex-femme « parfaite »… « Elle a peut-être un meilleur travail et une vie plus excitante… mais ce n’est pas bon pour moi… Mon ex était drôle, c’était autre chose… Mon ex était ceci, mon ex était cela…  » !

2) Pleurez, cette relation est morte !

Le plus dur pour l’être humain est d’accepter un changement. Surtout quand ce que vous aviez avant était confortable… Pourtant, la première étape à franchir pour pouvoir avancer, c’est d’apprendre à accepter la perte. Acceptez qu’il y aura un avenir pour vous, même après la rupture. Vous avez vécu avant et vous continuerez à vivre après.

3) Le pouvoir du pour et du contre

Maintenant, vous avez besoin de voir les choses d’un nouveau point de vue. C’était une bonne relation, mais c’est fini. Prends un bout de papier. Tracez une ligne au milieu et divisez la feuille en deux colonnes. Notez les avantages à gauche et à droite, les inconvénients de votre relation. Tu ne trouves pas d’inconvénients ? Je vais t’aider : repense à tous les moments difficiles qu’il t’a fait vivre.

« Elle ne m’aime pas. ”

« Elle m’a trahi et humilié. ”

« J’avais l’air pathétique devant tous mes amis et tous ceux que je connais. ”

Cela devrait permettre d’atteindre plus facilement la fin de cet amour obsessionnel. Ne te mens pas à toi-même, cette relation t’a ruiné. C’est difficile d’arrêter avec une dépendance, mais vous pouvez le faire !

4) Essayez de travailler sur votre travail Inner Game !

Pour être capable de guérir complètement et d’apprendre à gérer la relation suivante d’une manière différente, vous devrez travailler dur pour construire une vie intéressante même sans une femme à vos côtés : essayez de surmonter votre peur des femmes, améliorez votre image de vous-même et augmentez votre confiance.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Crystal une de nos meilleures voyantes

 


Je n’arrive pas à oublier ma femme

L’amour est beau et est l’une des meilleures choses qui puisse arriver à une personne. Quand tu es amoureux, tu te sens invincible et tes journées ont enfin un sens !

Tout cela est beau, l’amour est beau.

Mais comme toutes choses dans la vie, elles sont belles et durables seulement si elles sont prises « avec modération ».

Et comme toutes les belles choses de la vie, il arrive un moment où la « magie » cède la place à la réalité et où l’amour prend fin. Et ça fait mal. Ne vous inquiétez pas, cela arrive à tout le monde !

C’est pourquoi, aujourd’hui, je veux partager avec vous quelques petits trucs pour guérir un cœur brisé et pour guérir d’une obsession amoureuse mûrie dans des années de déceptions et d’expériences destructives.

Tu te détruis à cause de ton ex ?

Ne peux-tu plus vivre, rire ou t’amuser avec tes amis à cause de ton « but » qui te hante ?

Tu perds la tête à cause de cette fille qui ne te donne plus (ou qui ne t’a jamais donné) la considération que tu mérites ?

Passez-vous tout votre temps, au lieu de profiter de votre journée avec des amis à aller et venir entre son profil et sa maison Facebook parce que vous espérez qu’elle vous donnera le moindre signe de vie ?

Voilà le diagnostic : tu es définitivement malade d’amour obsessionnel.

Aujourd’hui est votre jour de chance : j’ai un remède infaillible pour guérir votre maladie et je vous le propose en bref dans cet article !

Pleurez de soulagement, aujourd’hui, je vais vous révéler les quatre étapes infaillibles pour sortir du syndrome de l' »amour obsessionnel » !

Cas 1 : avez-vous le syndrome de l’obsession romantique ?

Il ne pense plus au football, aux jeux vidéo ou aux autres filles. Il ne s’agit plus de penser à une carrière ou au football à cinq avec des amis. Il se réveille le matin et ne pense qu’à elle. Il se couche le soir et pense à ce que tu fais. C’est penser à elle lorsque vous êtes au travail ou en voyage, embouteillé dans les embouteillages, rentrant à la maison après une journée fatigante.

C’est penser à ce qu’elle ferait dans une situation donnée et rêver de ses yeux, de ses seins et de ses lèvres pendant que vous discutez avec votre voisin, pendant que vous parlez à la femme de votre amie que vous avez accidentellement rencontrée pendant que vous magasinez, pendant que vous remettez la recette au pharmacien ou lorsque vous êtes au club et que la garde-robe vous demande votre carte.

Quand on est obsédé par l’amour, cela n’a pas d’importance : on n’a pas besoin qu’elle soit avec nous à n’importe quel moment car où que l’on soit et où qu’elle soit, on la sent. Sa présence (ou son absence) gâchera vos journées, elle vit dans vos yeux, vous la voyez partout et vous regrettez de savoir que vous auriez dû faire mieux pour la gagner et la garder à vous.

Elle t’a trahi ? Elle t’a rejeté ? Ou pire encore, tu n’as pas encore eu le courage de l’approcher ?

Et vous essayez de vous convaincre que vous êtes supérieur et que vous vous en fichez ou que vous le faites peut-être pour vous-même, parce que VOUS ÊTES en train de vous détendre.

Évidemment, vos amis essaient de vous garder lucide, de vous remettre en possession de vos facultés mentales et de vous faire comprendre que vous faites des films mentaux loin de la réalité et que votre imagination va un peu trop loin et que vous commencez (et cela devient toujours plus inquiétant) à interpréter toutes ses actions. Et que tu te tourmentes toi-même !

Cas 2 : le syndrome du couple parfait !

Dans cette seconde situation potentielle, vous êtes vraiment en relation avec la dame en question et vous avez totalement perdu le sens de la raison : elle est la lumière de vos yeux, elle est la plus belle fille du monde et vous imaginez déjà un avenir avec la future maman de vos enfants toujours à vos côtés….
Vous ne voyez rien d’autre qu’elle, toutes les autres femmes ont perdu leur goût, vous vous inquiétez toujours pour elle, où elle est et ce qu’elle fait et pour organiser des choses romantiques et agréables pour passer une soirée juste vous deux….

Votre seul souhait est de la rendre heureuse à tout prix et votre pire cauchemar est ce qu’elle vous laisse avec….

Tu es devenu un agneau, toujours doux et attentionné et tu es devenu jaloux, un homme qui a 24 heures sur 24 les yeux sur sa « femme » et chaque rival potentiel (même imaginaire) qui s’approche d’elle déclenche une explosion de colère injustifiée.

Mais ne vous inquiétez pas trop car, après tout, si elle est avec vous, c’est parce qu’elle vous aime. Oui, il se peut qu’elle t’aime follement, mais pas quand tu agis stupidement. Pas quand vous avez des attaques injustifiées de jalousie ou quand vous êtes ennuyé si vous parlez à son collègue de bureau.

Votre syndrome du couple parfait est en train de devenir un véritable cauchemar, une prison où VOUS êtes le prisonnier et elle est la prisonnière. Tu es devenu le gardien d’une cage que tu as construite toi-même !

Où est le gentil et gentil garçon dont elle est tombée amoureuse ? Il ne te reconnaît plus, ton obsession parle pour toi !

Vous n’avez pas confiance en vos capacités de séduction et vous avez peur qu’elle vous échappe à tout moment !

Vous pouvez réfléchir pendant des heures et des heures à une façon de la rendre heureuse, par exemple, en organisant de belles vacances sous les tropiques ou en lui achetant un petit cadeau surprise.

Mais quand vous réalisez que vous avez passé des heures à essayer une liste de mots de passe pour accéder à son profil Facebook afin de trouver des preuves de sa loyauté (ou de son infidélité) dans sa boîte de réception, alors arrêtez-vous et pensez : cela prouve que vous faites quelque chose de mal.

Vous êtes profondément obsédé par votre syndrome, que vous commencez à devenir paranoïaque.

Cas 3 : elle vous a quitté et vous avez le syndrome de l' »obsession de l’échec ».

Que s’est-il passé ?

Entre vous deux, c’est fini, elle vous a quitté et maintenant vous vous retrouvez avec les morceaux d’une relation brisée, seul, essayant de surmonter cet échec terrible.

Il t’a quitté parce qu’il a rencontré quelqu’un d’autre ? Elle t’a quitté parce que tu avais tort avec elle ? Elle t’a quitté parce que tu n’étais pas de son ressort ? Ou simplement parce qu’elle vous a dit qu’elle voulait être seule ?

Non, rien de tout ça. C’est juste parce qu’elle ne t’aimait plus, parce qu’elle ne ressentait plus rien pour toi, ou simplement parce qu’elle était fatiguée.

Elle s’est lassée de vous et de vos sautes d’humeur, de votre gentillesse super excessive, de vos doutes permanents et sans fin, de votre machisme constant, de vos plaintes au sujet de vos études qui ne vont pas comme vous l’espériez ou de vos plaintes incessantes au sujet de votre patron qui ne reconnaît pas votre valeur.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Vincenzo un de nos meilleurs voyants

 


Est-ce qu’elle est faîte pour moi ?

Mais comment savoir si la femme que tu vois est la bonne ?

Nous voulons vous aider à le comprendre : voici 7 signes qui vous feront comprendre qu’elle, et seulement elle, est la bonne personne pour vous. Ce sont de petits détails qui définissent le caractère et la personnalité d’une personne. Des signes qui peuvent vous confirmer que c’est la personne de votre vie. Celui qui vous comprend et qui veut partager la vie avec vous.

1 – Vous fait vous sentir vous-même
Souvent, pour faire plaisir à une personne, nous nous montrons différents de ce que nous sommes. Nous faisons semblant d’être et nous nous comportons comme nous ne le sommes pas vraiment. Mais tout cela n’arrive pas si nous sommes devant la femme de notre vie. Vous avez peut-être remarqué que chez certaines femmes, vous avez tendance à être différent de vous-même, alors que chez d’autres, vous êtes naturel. Vous êtes vous-même. C’est un indice qu’elle est votre femme idéale !

2 – Ne te juge pas
Les femmes ont une longue mémoire, on le sait. Rien ne leur échappe. Mais précisément pour cette raison, la bonne femme est celle qui ne juge pas votre passé, qui vous étiez, ce que vous avez fait ou ce que vous allez faire. Parce que la bonne femme est celle qui t’aime et qui apprécie ce que tu es vraiment. Pour qui tu es pour elle.

3 – Elle sait comment découper ses propres espaces
L’amour qui devient comme une drogue n’est pas bon. L’heureux couple est celui où les partenaires savent quand ils doivent creuser leurs propres espaces. Si la femme avec qui tu sors est capable de rester calme avec ses amis et de s’amuser, sans penser morbidement à son homme, elle est la bonne. Parce que c’est une relation saine et équilibrée. Les excès, tant de la solitude que de la vie de couple, sont délétères. Et avec le temps, ils détruiront le couple.

4 – Vous êtes surpris
Qui se soucie de vous, fait tout pour vous étonner et vous sourire. Il ne s’agit pas de surprises coûteuses ou de dîners de luxe. Surprendre, c’est sortir de l’ordinaire et faire ce qui rend votre partenaire heureux. Un cadeau inattendu, un dîner aux chandelles, un bouquet de fleurs (mais vos préférées !): c’est incroyable !

5 – Sincérité
Éviter la confrontation ou chercher des tournures de mots (l’excuse : je ne veux pas blesser mon partenaire !) est le moyen parfait pour créer une querelle. La femme dans votre vie sera celle qui n’aura pas peur de vous dire en face ce qu’elle pense. Parce qu’elle s’en soucie et qu’elle veut être honnête ! Rappelez-vous que c’est aussi un symptôme de maturité.

6 – Vous rend meilleur
C’est l’une des plus belles choses. Le partenaire parfait n’est pas seulement celui qui vous aime follement, mais celui qui fait de vous une meilleure personne. Est-ce que la femme avec qui tu traînes t’adoucit, te fait te sentir plus mature et aplatit tes défauts ? Attention, ça pourrait être le bon !

7 – C’est ta meilleure amie
Beaucoup disent que l’amour est la plus haute forme d’amitié. En fait, en passant beaucoup de temps ensemble, l’amour se mêle à l’amitié et crée la compréhension parfaite. Votre partenaire devrait être votre premier amant et votre premier ami. Il doit t’aimer, mais il sait comment t’aider. Bref, un meilleur ami avec qui vous pouvez vous offrir quelque chose de plus !

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Vincenzo un de nos meilleurs voyants

 


Résoudre un problème amoureux

Par l’intermédiaire de l’ami, l’esprit du Bien-Aimé m’a remercié « pour ma bonté aimante ». En toute honnêteté, je me sentais aussi mal à l’aise ! Je m’attendais à des remerciements pour mon amour, mais, il avait raison, ce n’était pas de l’amour : il l’avait compris avant, je l’avais compris plus tard. D’autre part, en disant l’amour bienveillant au lieu de l’amour comme je m’y attendais, il m’a communiqué la véritable essence du transport mutuel et donc une vérité. Si cet esprit est réellement dans le mal, qu’est-ce qui lui a coûté de me dire un mensonge pitoyable, c’est-à-dire de me remercier pour mon amour ? Alors pourquoi a-t-il dit la vérité ? Pourquoi, du moins dans ce cas, ne pouvait-il pas mentir ou pourquoi ne voulait-il pas mentir ? Si, en précisant la réalité de ce sentiment, il savait qu’il me faisait mal, l’a-t-il fait par amour pour la malice ou par amour pour la vérité ? S’il ne l’a pas fait par malice, alors cet esprit est-il aussi capable de vérité ? Si c’est le cas, cela signifie-t-il que même s’il a été dans le mal, au moins dans ce cas, il a aussi su être en désaccord avec cette volonté et, par conséquent, il a pu consentir à celle du bien ? Certes, et je n’ai pas le droit de le soutenir, même s’il n’était que l’instrument passif de mon discernement d’amour et d’amour, même si, s’il n’avait pas été là, je n’aurais pas été l’instrument actif d’amour et d’amour. Je dis cela passivement, cet esprit, parce que me faire comprendre n’était certainement pas son intention. S’il l’avait fait, il aurait gagné une amitié, mais il aurait perdu la chance d’obtenir, avec amour, ce qui l’intéressait le plus à l’époque : ses « affaires ». D’un autre côté, en me liant d’amitié, j’aurais moi aussi perdu mon « truc » : le désir de sa Nature. Je ne pouvais pas supporter de voir que son désir pour le mal qui le faisait se sentir bien en lui faisant du mal (la drogue) le séparait de mon désir pour lui : pour le meilleur ou pour le pire, une « drogue » avec laquelle j’essayais non seulement de me « faire » en me faisant aimer mais aussi de le distraire de son mal. Mais s’il savait aussi se passer de mon bien, il ne pouvait pas se passer du sien, qu’il trouvait sans doute plus facile avec le mien. En bon évadé, il a su mieux naviguer que moi dans les vagues données par les fausses correspondances : au contraire, j’ai sombré, en ce sens que, presque toujours, j’ai cédé à la contrepartie que lui et son amant m’ont imposée : l’héroïne. Ce n’était certainement pas bon pour moi d’être docile, mais par rapport à cette personne, « je savais résister à tout sauf à moi-même ».  Pour parler franchement, quel que soit mon désir, le masque n’a pas toujours été capable de m’enchanter mais, presque toujours, j’ai été un joueur quel qu’en soit le coût, pas seulement économique. Même si je savais que notre capital émotionnel était toujours plus pauvre et que les tendances du jeu étaient de plus en plus évidentes, j’allais toujours voir ses cartes. Je lui ai montré à plusieurs reprises le besoin de clarté. Sur le besoin de clarté en général, il était brillant. Quand il n’a pas pu le faire, il m’a avoué : « L’incompréhension a toujours été ma défense ! C’est peut-être parce que je l’aimais, mais j’ai vu dans cette déclaration non seulement ceux qui utilisent l’incompréhension pour se protéger du mal au prix de faire et de faire le mal, mais j’ai aussi vu un être si impuissant, n’ayant rien d’autre (ou ne pouvant rien faire d’autre) que ses « affaires » pour se défendre de ce qu’il ne pourrait pas gérer si ce n’était « fait ». Au moins tant qu’il était en vie, je n’ai jamais considéré l’idée que s’il a fait du mal, c’est parce qu’il pouvait être dirigé par lui-même et par le mal. Maintenant, j’ai plus que quelques soupçons, mais, dans le doute… S’il avait clarifié notre relation, s’il avait admis et accordé seulement a posteriori que je serais prêt à l’accepter, (cela s’est produit, lorsque l’avancée de sa maladie et l’amour mutuel qui avait en quelque sorte jailli de notre histoire insignifiante mutuelle « toxicomanie ») cependant, mon intention d’amour aurait été incompatible avec l’impossibilité d’y accéder. A ce moment-là, cependant, j’aurais compris l’amour et l’amour à travers le sophisme de mes intentions, mais aurais-je compris ce que j’aurais compris en arrivant avec lui jusqu’au seuil entre un état de vie et le commencement d’un autre ? Quelle que soit la façon dont cette histoire est et peut être interprétée, il y a aussi eu de la vérité parmi nous.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Vincenzo un de nos meilleurs voyants

 


Voyance et religion

Contrairement à mon estimation, vers 15 h, j’ai pris le train du retour. C’est peut-être parce que j’ai mangé une glace avant d’aller me coucher, mais je rêvais d’être dans un site désertique. Je regardais trois personnages habillés en arabe. Je me sentais comme des ennemis. Ils travaillaient dur pour faire tomber une pile de matériel sur ce que je croyais être soit une tente, soit une grotte. J’étais à une cinquantaine de mètres d’eux. Je commentais ce qu’ils faisaient à quelqu’un qui était hors de ma vue. La partie de moi qui était spectatrice, puisqu’elle ne voyait pas la personne qui parlait, en arrivait à la conclusion que la connexion devait se faire par radio. A la radio à l’époque des Croisades ?! (Je me demande pourquoi j’ai pensé aux croisades. Il n’y avait aucune référence à ceux qui étaient dans le rêve.) Soudain, la partie hors de vue de moi ne voyait plus la partie qui était à l’intérieur. Même la voix qui venait de ceux qui ne voyaient pas se demandait où mon moi qui était sur le terrain était allé pour finir. J’avais sauté entre ces chiffres. Je me suis vu face à eux en duel. J’avais une épée avec une lame en croissant. En un seul mouvement vertical, je coupe littéralement un adversaire en deux. Mercy, ce coup, la partie de moi qui n’était pas sur le terrain a été dit à lui-même. Croyez-moi, voyant l’action, l’instinct de laisser la tête revenir dans le cou m’est aussi venu à l’esprit, à tel point que je me suis impliqué dans ce qui avait été frappé. Après avoir dit : « La langue tue plus que l’épée », il pourrait s’ensuivre que l’épée n’est pas seulement une langue avec laquelle périt celui qui « de mot blesse de mot de mot » mais est aussi ce qui sépare celui dans lequel il pénètre. Si l’épée en forme de croissant est le symbole de cette culture, et si l’épée est le symbole d’une langue qui divise ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas, cela signifie-t-il que dans la spiritualité arabe, il y aura des gens armés de cette langue, sépareront-ils le bien de ce qui est mal ? Après avoir tourné le dos à un autre, sans me retourner, je l’ai coupé horizontalement, à la hauteur de l’endroit que les tailleurs appellent un « cercle de vie ». Même dans cette vie, évidemment, j’ai séparé quelque chose : dans la culture arabe, la culture de la nature (sentiment) de la nature de la culture, la connaissance ? J’étais fasciné par la technique de mon duel mais aussi un peu horrifié ; surtout, par le fait que dans le choc, la capacité des duellistes me semblait tellement apprendre que ce n’était pas un duel mais un massacre, ce qui ne me semblait pas juste ; quand je me suis réveillé, je devais me donner une explication. En présence du bien, aucun type de dueliste du mal ne peut être dit égal au bien, parce que, selon le Principe, alors que le bien avec le mal est la vie qui donne aussi la vie au mal, le mal avec le bien est une non-vie (pas la vie parce qu’elle manque la Vie) qui non seulement donne la vie au bien mais pas même à lui-même.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Vincenzo un de nos meilleurs voyants

 


Développer son esprit

J’en déduis que soit ils sont sous l’influence de ce philosophe, soit ils sont sous l’influence d’un philosophe dont le nez bavarde autant que celui de Socrate. Il se peut aussi, cependant, que je sois sous l’influence d’un Ancien qui ne philosophe et ne partage avec Socrate que la même forme de nez. Ce que je dis dans la vie (le biga) Nature et Culture, Socrate dit cheval tempéré et cheval immodéré. Ce que je dis « l’arbitraire donné par l’Esprit » (guide de vie) Socrate dit « charioteer ». Socrate ne méprisait pas la nature, au contraire, si je me souviens bien, il disait que c’était « la source du souvenir de la beauté et de la bonté qui est à la Nume ». Comment le mépriser en connaissant le chemin de la vérité (la culture) et la puissance de la vie : l’Esprit ? Selon Socrate, le guide juste du charsteer (de l’Esprit) a été donné par la tempérance et la tempérance est atteinte, précisément, par la médiation entre les forces opposées. Par cette intuition, Socrate avait prédit que le Charioteer (l’Esprit de vie donné par l’opposition de la volonté et, donc, l’un tempérant l’autre) avait une fonction paraclet, c’est-à-dire médiatrice. Avec Platon, je ne soutiens pas la tempérance par opposition de volonté (celle du bien contre celle du mal), mais la tempérance donnée par une relation d’états que l’Esprit, donné par correspondance mutuelle, ne peut que faire de la médiation.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Vincenzo un de nos meilleurs voyants

 


Message des esprits

Le message était évidemment spirituel, mais le sens, comme d’habitude, n’était pas aussi évident dans ces cas (du moins ceux qui m’étaient destinés) de lectures multiples. Si les images du mal se faisaient face, se menaçant ainsi les unes les autres, elles n’étaient évidemment pas complices de bestialité dans un mal donné. Pourquoi et pour quelle raison ? Se pourrait-il que les états de mal s’opposent aux autres dans le même état ? Dans quel but ? Pour empêcher le mal d’arriver ? Cela semblerait contradictoire avec leur état, mais si c’est le cas, l’empêcher de se produire à ce moment-là, ou le laisser se produire alors que le moment est peut-être plus grave et, par conséquent, plus mauvais ? Se pourrait-il que le mal s’oppose à l’autre pour le bien, ou au moins pour le bien de moins de mal ? Les situations, que je pose comme question, se produisent souvent dans notre plan, parce qu’elles font partie du mal de cette vie. Il y a beaucoup de gens dans le mal qui m’ont défendu contre d’autres dans le même état. Peut-être parce que, même s’ils sont dans une autre condition culturelle, ils ne m’ont pas ressenti contre leur condition humaine. Si cela avait pu se produire à ce niveau, cela aurait-il pu se produire sur le plan spirituel ? Que le mal est faux n’est pas une découverte ; se peut-il que cet esprit se vante d’avoir revendiqué le crédit en récitant à mon usage et à ma consommation, une partie défensive ? C’est possible. Quand il était vivant, à sa façon, cet esprit m’aimait et, s’il n’était pas vraiment jaloux, au moins il était possessif. Bien que je doive être contre cet esprit, je ne peux pas le faire autant que je le devrais, c’est-à-dire que la nature de ma culture (la connaissance) réussit, mais pas autant que la culture de ma nature : le sentiment. Dans cette vie, je savais ce que l’amour et l’amour signifient naturellement, culturellement et spirituellement, bien que, pour ce que nous savions respectivement et / ou pouvions, nous connaissions tous les deux l’amour et l’amour non pas parce que nous étions capables de vivre la plénitude de ces états, mais parce que, comprenant ce qui nous empêche de les vivre, nous comprenions ce qui les fait vivre.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Vincenzo un de nos meilleurs voyants

 


Expérience médiumnique

Le stylo traçait les images de deux « bêtes » : la plus petite se tenait sur la plus grande. Le plus petit avait la langue ouverte comme un rictus. J’ai tiré deux conclusions : soit elle s’est moquée de moi parce qu’elle était ennuyée par le fait que, après avoir dit la bonne chose, j’avais « escroqué » les influences du mal (ou de l’erreur) dont elle était l’image, soit elle m’a fait comprendre qu’elle me l’avait fait dire, c’est à dire qu’elle avait fait dire ce que cet esprit voulait, pas ce que mon esprit voulait : c’est-à-dire dire qu’elle m’avait arnaquée. Une troisième considération me vient aussi à l’esprit ; puisque cet esprit sait, que je ne sais pas laquelle des deux hypothèses est vraie, le but de la communication n’était pas de donner son explication (il sait que je le croirais avec beaucoup de réserve) mais de semer le doute ; ce qui, c’est comme dire qu’avec une dépense minimale il a essayé d’obtenir le profit maximum. En ce qui me concerne, il s’ennuie et en ce qui concerne les autres (en donnant les explications que je lui donne) je pense que j’ai déjoué la tentative : la preuve en est que même si j’avais encore pointé la plume, il n’y avait plus de communication. Je sais que vous pouvez douter de qui dit que vous avez ce genre de possibilité (la correspondance avec les esprits) mais comme je n’ai pas l’intention de faire un marché, ou de vous mettre ma déclaration personnelle, croyez-le ou non, en ce qui me concerne, est sans importance.

Ce n’est pas la réalité de mes relations médiumistes qui n’est pas vraie, mais le type de contact (du moins mon contact) ne permet pas de distinguer ce qui est vrai de ce qui est faux (ou susceptible d’être vrai et faux) soit parce que vous ne savez pas, ni ne pouvez vérifier l’état spirituel de la réalité spirituelle qui communique la réponse, soit parce que l’état de conscience de ce qui est à la connaissance de la réalité spirituelle qui communique par notre esprit est beaucoup plus vaste que le notre. Il se trouve que mes dialogues médiumniques sont comme ceux entre un adulte et un enfant. Il va sans dire que même face à une simple question, les états culturels des différentes réalités, presque jamais, ne parviennent à une compréhension commune des concepts exprimés et de leurs valeurs. Par conséquent, si une question donnée comprend une évaluation de ce qu’est le blanc, quels concepts de couleur seront la réponse ? Par nous-mêmes ou par ceux de la force par rapport aux nôtres et qui, à son tour, selon son propre état de vie, est par rapport à la Vie ? Un soir d’août, il y a eu un orage très violent. A mon retour, sur le bureau que j’avais sous la fenêtre, j’ai trouvé un article de journal presque trempé : il s’agissait des « crimes de l’autoroute ». Je voulais le jeter, mais j’ai suivi l’envie de ne pas le faire. Une fois sec, je l’ai ouvert pour voir s’il était encore lisible. L’encre avait composé un ensemble d’images. Dans la tête d’une foire (un lion) il y avait trois images de bêtes, plus claires que les autres, spectateurs du fait. Le plus grand avait un plus petit sur le dos. Devant, une autre bête : plus petite que la plus grande, mais plus grande que la plus petite. Ils se faisaient face, se menaçaient. Je ne me souviens pas qui a dit « crier et crier des dents » ou quelque chose comme ça, le fait est que, si j’avais entendu ces images, j’aurais entendu cela.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Vincenzo un de nos meilleurs voyants

 


Médium écriture automatique

S’il y a une réponse, si la trace s’arrête sur le « plausible », nous sommes néanmoins prudents ; non seulement parce que ce qui est vrai à l’analogue n’est pas connu, mais aussi parce qu’une réponse est un état culturel qui peut contenir différents états culturels : beaucoup, au moins autant que la trace est située près ou loin du oui ou non. Le stylo avait sa propre volonté même quand je ne posais pas de questions : il me suffisait de desserrer la mienne. En général, les signes qui me viennent à l’esprit sont des images : interpréter les images, j’ai le message. Au sujet des trois croix entourées d’un cercle que j’ai mis sur le papier au début de la communication, il y avait des messages qui marquaient (confirmant et/ou niant à cause de l’ensemble de la communication) soit la première croix (le Père : Culture de Vie) soit la deuxième (le Fils : Culture de vie du Père) soit la troisième, l’Esprit : principe de la force de la Culture de vie originaire par le Père et communiqué par le Fils pour la vie donnée par l’Esprit. La plupart du temps, la plume passait par-dessus la deuxième croix : celle du Fils. Je ne me souviens qu’une seule fois de la croix du Père et, me semble-t-il, aussi une seule fois de celle de l’Esprit. Une autre fois, il est mort tous les trois. Il arriva aussi que le stylo passait sur les trois croix et parfois sous elles. Dans le premier cas, j’ai tiré la conclusion que l’esprit de communication était soit en position de supériorité spirituelle (je ne pouvais pas dire si par rapport au symbole et/ou par rapport à ma spiritualité et/ou par rapport aux deux valeurs) soit en position de fierté par rapport au symbole et/ou par rapport à ma spiritualité : fierté qui peut être mépris, mépris, défi ou toute autre chose négative. Il est également vrai que la trace sous le signe trinitaire peut signifier un degré de dépendance spirituelle de la Trinité, mais être proche reste un jugement sur l’état de proximité entre un esprit et l’Esprit. Dans l’une des dernières réponses que j’ai reçues, la trace de la plume est passée sous le Père, par le Fils et par l’Esprit. J’en déduis : La vie du Père dans la culture du Fils élève l’Esprit.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Vincenzo un de nos meilleurs voyants

 


Voyance, vrai ou faux ?

Parmi mes correspondants, il y avait aussi Jean de la Croix : un personnage spirituel très fort (à condition que ce soit lui) et avec qui je ne correspondais pas beaucoup parce que ses voies se sont révélées à moi. Il y avait des personnalités qui étaient toxicomanes ; même dans cet état, elles hésitaient à admettre leur dépendance à la drogue. Il y avait des présences que j’ai reconnues comme négatives (ou qui avaient de la négativité), même si elles ne m’apparaissaient pas comme des bêtes d’image car non seulement elles altéraient mon état d’esprit mais elles n’étaient pas des temps vers les trois croix que je place en haut du papier quand je commence une communication. D’autres, en revanche, parmi les non-bestibales et les non-négatifs, je les ressentais comme positifs parce qu’ils n’altéraient pas mon état émotionnel, ou parce qu’ils regardaient le signe trinitaire. D’habitude, je ne regardais le message que lorsque le stylo sortait du papier. Je l’ai fait pour éviter le risque de m’influencer. Plus d’une fois, j’ai eu l’impression de ne pas toucher le papier avec le stylo. Quand j’ai ouvert les yeux, j’ai remarqué que j’étais en train d' »écrire » dans l’air. Dans ces moments-là, non seulement mon bras était très léger, mais il était si léger qu’il était si léger qu’il pouvait être soulevé de lui-même. Après ces expériences de lévitation, aussi « relativement » importantes soient-elles, je comprends très bien les vols de Jean de la Croix, de Thérèse d’Avila et autres. Descendre de ces vols n’est pas du tout agréable. Ce n’est pas seulement une question de force, de ce que l’on ressent, mais aussi une question d’équilibre que je ne peux définir différemment du bien-être maximum, de la félicité. Croyez-moi, si à la place du bras, j’avais été rempli de cette force, pour ne pas tomber, malgré le prix des peintres, même avec mes ongles, je serais encore accroché au plafond.

 

Sur l’exemple de la planchette, j’ai essayé d’écrire des questions et d’y mettre un oui et un non comme réponses possibles. Le stylo allait parfois précisément soit sur le oui ou le non, soit vers le oui ou le non, mais, soit avant ou après le oui ou le non. N’ayant pas la faculté de raconter par l’écriture médiumnique, je pouvais évaluer la « précision » de la réponse (outre le genre d’émotions que je ressentais) aussi à cause de l’endroit où le signe était dirigé. Si la piste passait entre la consonne et la voyelle (par exemple : s/i) la réponse pourrait être fiable mais, nous sommes toujours là, pour quels concepts ? Pour les nôtres ou pour ceux de l’esprit de communication ? Réfléchissez encore, j’en suis venu à trois considérations :

* Si la piste passe entre voyelle et consonne, la réponse est basée sur la correspondance des concepts entre le plan humain et celui des esprits ;

* si la trace vers la réponse était avant le oui ou le non (si avant elle est plus proche de l’écrivain et donc plus basse, c’est-à-dire plus correspondant à notre plan existentiel) les concepts appartiennent à notre culture ;

* s’il est postérieur (et donc plus éloigné du milieu et donc élevé vers les états supérieurs) les concepts culturels exprimés dans la correspondance médiane appartiennent à l’état spiritique.

Lancez votre séance de voyance sans attendre

Texte proposé par Vincenzo un de nos meilleurs voyants

 


Comment oublier mon ex ?

Trois étapes pour vous libérer d’un amour qui vous fait souffrir

1) Comprendre qu’il s’agit d’une relation malade
La première étape (qui n’est pas du tout simple) est d’admettre avec soi-même qu’on est malade dans cette relation.
Souvent la personne impliquée dans une relation active destructrice des mécanismes de défense de souffrir moins, puis tend à minimiser ou justifier le manque de respect du partenaire (il me trahit mais après tout je sais qu’il m’aime, disparaît pendant des jours mais je sais qu’il revient, etc).
Il est important de commencer à regarder la situation d’une manière objective et de cette façon elle peut aider à la confrontation avec des couples qui ont des modèles de relation plus satisfaisants.

2) Renoncer à l’illusion de changer l’autre
La deuxième étape consiste à renoncer à l’illusion de changer l’autre. L’illusion de pouvoir changer l’autre vient de la conviction inconsciente de pouvoir contrôler le comportement du partenaire (donc s’il ne m’aime pas c’est parce que je peux le faire tomber amoureux, s’il me trahit c’est que je ne suis pas assez féminine, etc.)

Par conséquent, vous devez être conscient que la façon dont votre partenaire vous traite ne dépend pas de qui vous êtes, mais de ce que vous êtes.

Le problème n’est pas que le partenaire ne nous aime pas mais ne nous aime pas parce qu’il n’est pas capable d’aimer.
Quand on comprend que le comportement du partenaire dépend de ses problèmes sur lesquels on n’a aucun contrôle, il devient plus facile de se désinvestir dans une relation qui ne cause que de la souffrance.

3) Rétablir l’estime de soi
Le troisième point pour se débarrasser d’un amour pathologique est de commencer à reconstruire votre estime de soi, à la recherche d’autres domaines de satisfaction en plus de la relation.

Vous devez travailler à réduire graduellement votre dépendance envers votre partenaire de tous les points de vue : économique, matériel, émotionnel, investir dans votre croissance personnelle et cultiver vos amitiés, intérêts, travail et spiritualité. Dans ces cas, une thérapie psychologique peut être indiquée pour nous aider à comprendre les mécanismes psychologiques qui nous maintiennent liés à une situation destructrice.

Lancez votre séance de voyance avec nos oracles !

 


Avis Google
close slider